print preview Retour Page d'accueil

Noël en bonne santé

La cinquième vague du COVID-19 déferle actuellement sur la Suisse et met à très forte contribution notre système de santé. Afin d’éviter les contagions ainsi que les cas de maladie au sein de l’armée et pour ne pas compromettre les vacances de Noël, une nouvelle réglementation s’appliquera pour les sorties et les congés de la troupe à partir du 6 décembre.

05.12.2021 | Eloisa Jacomelli, commandement des Opérations

Armee-Einsatz Corona
©VBS/DDPS, Corinne Glanzmann

La protection et la santé des militaires ainsi que des collaboratrices et des collaborateurs du Groupement Défense constituent une priorité absolue. Cela ne vaut pas seulement pour les personnes, mais aussi pour l’ensemble de l’organisation. En effet, la disponibilité opérationnelle de l’armée et la tenue de ses services d’instruction doivent être assurées en permanence. Le commandement de l’armée a donc décidé de renforcer les mesures de protection afin que les militaires puissent être licenciés en bonne santé pour les fêtes de fin d’année. En conséquence, les règles suivantes s’appliquent jusqu’à nouvel ordre :

  • tous les militaires en service : à partir du 6 décembre 2021, le rayon de sortie est limité au périmètre de la place d’armes et du cantonnement de la troupe ;
  • bataillons d’infanterie de montagne 30 et 7 : aucun congé n’est accordé entre la deuxième et la troisième semaine de leurs services de perfectionnement de la troupe, ceci afin d’éviter des cas COVID impliquant une mise à l’isolement ou en quarantaine de toute une formation ;
  • militaires en service long non engagés ou ne fournissant pas de prestations d’appui : pas de congé de fin de semaine pour le week-end qui précède le licenciement pour le grand congé de Noël.

Par ailleurs, les règles suivantes s’appliquent toujours : 

  • les tests de dépistage du COVID doivent être effectués de manière conséquente, conformément à la stratégie de l’armée en la matière ;
  • les mesures d’hygiène et protection - les gestes barrière - s’appliquent également en congé ;
  • seuls les militaires dont le test négatif, la guérison ou la vaccination complète est manifeste peuvent être libérés pour un congé personnel ou général.

Le concept de protection régulièrement adapté à la situation a fait ses preuves. À quelques exceptions près, il a empêché l’introduction et la propagation du virus au sein de la troupe et dans l’entourage civil des militaires.

La situation sera réévaluée à la mi-décembre et une éventuelle adaptation des mesures sera communiquée le cas échéant.