print preview Retour Page d'accueil

Une coopération en matière d’instruction, cinq gagnants

Le chef du commandement de l’Instruction, le commandant de corps Hans-Peter Walser, a pu signer jeudi dernier un accord de coopération avec l’ibW HF de Coire. Cette collaboration prévoit que des éléments de l’instruction militaire des cadres puissent être pris en compte dans des formations continues civiles. Dans son discours, le commandant de corps Walser a parlé de « Win5 », une situation gagnant-gagnant puissance cinq.

24.11.2021 | Communication Défense, Michael Senn

Le commandant de corps Hans-Peter Walser et le directeur de l’ibW, Monsieur Stefan Eisenring, signe le contrat de coopération. ©VBS/DDPS, Nicola Pitaro

Par ce contrat de coopération, l’Armée suisse et la haute école spécialisée ibW de Coire conviennent d’essayer activement de prendre en compte des éléments de l’instruction militaire dans des formations continues civiles et de les harmoniser avec celles-ci. Ceci en particulier dans le domaine de la formation à la conduite. La prise en compte peut par exemple prendre la forme d’une dispense de certains modules de formation continue ou d’une réduction de prix sur ces mêmes modules. Les militaires qui ont accompli au moins l’école de sous-officiers doivent pouvoir en profiter à l’avenir.

Ouvrir de nouveaux horizons

Le directeur de l’ibW Höhere Fachschule Chur, Stefan Eisenring, voit de grandes chances dans cette nouvelle collaboration : « Un partenariat apporte toujours de nouvelles idées et ouvre de nouveaux horizons. Il peut aider à apporter des réponses en des temps incertains et volatils ». Le président de l’ibW Höhere Fachschule Chur, Jürg Michel, a souligné l’importance de la formation professionnelle supérieure, qu’il a qualifiée de « moteur de l’économie suisse ». Tant l’armée que l’économie privée profitent de personnes mieux formées, a-t-il ajouté.

Pour la sécurité du pays

Le commandant de corps Walser lui a emboîté le pas et a élargi le cercle des gagnants de cette coopération : « C’est un système Win puissance cinq. Tous les acteurs en profitent : les cadres de milice sont gagnants, car une partie de l’instruction des cadres militaires leur est comptabilisée au titre de formation continue civile. De son côté, l’armée profite de cadres mieux formés. Au civil, les employeurs en profitent parce que l’armée cofinance une partie de la formation continue avec le crédit d’instruction. Le paysage de la formation en bénéficie parce qu’il profite d’un plus grand pool d’intéressés solvables et, finalement, la sécurité de notre pays est la dernière et la plus grande gagnante de cette collaboration ! »

Un esprit d’avant-garde pour lutter contre la fuite des talents

Le conseiller d’État Jon Domenic Paroli voit dans cette coopération en matière de formation une chance pour toute la région. L’ibW Höhere Fachschule est la première haute école spécialisée de Suisse orientale à entamer une collaboration avec l’Armée suisse. « Les Grisons souffrent de la fuite des cerveaux. De nombreux jeunes quittent le canton. Cela affecte notre économie ».

Le commandant de corps Walser a félicité l’ibW Höhere Fachschule pour son rôle de pionnier en Suisse orientale. La signature du contrat contribuera à ce que « la reconnaissance d’une solide formation militaire à la conduite soit à nouveau davantage ancrée dans le paysage de la formation et dans l’économie ».

ibW Höhere Fachschule, la Haute école spécialisée de Coire

Avec environ 30 cursus professionnels, l’ibW est la plus grande institution de formation continue dans le domaine non universitaire de Suisse orientale. Environ 1300 étudiants et 3500 participants aux cours se perfectionnent chaque année à l’ibW. L’Armée suisse et l’ibW sont unies par le fait qu’elles sont toutes deux synonymes d’une formation orientée vers la pratique pour leurs spécialistes et leurs cadres.