print preview Retour Page d'accueil

SWISSCOY Update - Flight Operations Officer de la KFOR

Engagé dans la SWISSCOY, l’officier spécialiste Etienne Riederer est Flight Operations Officer à l’aéroport militaire de Slatina. Dans cette fonction, il est quotidiennement confronté aux défis passionnants que son travail au profit de la Kosovo Force (KFOR) lui réserve. Dans une brève interview, il nous donne un aperçu des missions incombant à sa fonction et de ses projets pour l’avenir.

16.09.2021 | Officier spécialiste Michelle Steinemann, officier presse et info SWISSCOY 44

SCY_Flight_Operations_Officer2

 

PIO : Etienne, quelles sont tes tâches au quotidien ?

Of spéc Etienne Riederer : D’une part, je traite les demandes d’atterrissage de toutes les nations mettant des troupes à la disposition de la KFOR pour le secteur militaire de l’aéroport de Slatina. Je dois systématiquement les coordonner avec le secteur civil afin de déterminer si la piste est libre et si nous avons la place pour parquer l’avion. D’autre part, j’instruis des membres de la KFOR et des Air Operations Officers, par exemple au sujet du comportement sur l’aérodrome. Enfin, mon travail comprend aussi une part de tâches administratives, telles que saisir toutes les données dans le système.

 

Qu’est-ce qui est le plus intéressant dans ta fonction ?

Je suis en contact avec de nombreuses nationalités et je parle toujours anglais. C’est génial, j’adore ça. Je trouve le travail d’opérateur dans l’aéronautique extrêmement intéressant.

 

Comment as-tu obtenu cette fonction ?

Dans la vie civile, j’ai une licence de pilote privé et les qualifications requises pour exercer cette fonction. J’ai donc postulé auprès de SWISSINT et eu le plaisir d’obtenir le poste.

 

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Je suis actuellement en formation pour devenir pilote de ligne. Je passe l’examen théorique l’an prochain. Pour l’instant, j’accumule les heures de vol nécessaires. J’en suis déjà à 125 heures sur 200.

 

Est-ce que voler était ton rêve d’enfant ?

En effet ! Quand j’avais six ans, je suis allé vers mon père et je lui ai dit que je deviendrai pilote un jour. À l’époque, je voulais en fait piloter un hélicoptère, et je suis en train de devenir pilote d’avions. Mon père est fier quand je l’emmène en avion et que je peux lui montrer que j’ai poursuivi mon rêve d’enfant.