print preview Retour Page d'accueil

Le bataillon de carabiniers 1 s'est entraîné avec succès en Suisse orientale

Descendant de la « Compagnie Franche d’Aigle » créée en 1751, le bataillon de carabiniers 1 est le plus ancien corps de troupe de l'Armée suisse. Bien que les traditions occupent une place toute particulière dans ce bataillon vaudois, l'équipement et les scénarios d'entraînement sont, eux, tout à fait actuels. Les militaires l'ont prouvé durant leur cours de répétition 2021, le bataillon n'a pas pris une ride et se tient prêt à remplir sa mission – Aider, Protéger, Combattre.

20.09.2021 | PIO Bat car 1, Of spéc (cap) Samuel Nanchen

Exercice de Combat en Zone Urbaine (CEZU) sur les infrastructures du CIC EST. @VBS/DDPS, Cellule communication bat car 1

Pour ce cours 2021, les carabiniers ont pu bénéficier des infrastructures ultramodernes du Centre d'Instruction au Combat EST, dans la région de Walenstadt (SG). Il s'agissait du premier service d'instruction des formations (SIF) depuis deux ans pour la troupe - le cours 2020 ayant été remplacé par un cours technique réservé aux cadres en raison de la pandémie. Le cours 2021 représente l’occasion de repartir sur des bases d'instruction dans un cadre semi-normal avec au programme l'utilisation du système d’information et de conduite FIS-HEER et l''introduction de nouveaux équipements: un mini drone et deux armes anti-char.

Des nouveautés

Comme le soulignait un récent rapport[1], les forces terrestres manquaient de capteurs basés dans les airs. Depuis, l'armée a fait l'acquisition de plusieurs types de mini-UAV (Unmanned Aerial Vehicle). Les éclaireurs et explorateurs de la compagnie d'appui - La Lourde - ont pu se familiariser avec l'engagement de ce matériel qui servira à des missions de reconnaissance, recherche de renseignements et exploration. Quant aux armes destinées à combattre les véhicules blindés, l’Armée suisse remplace ses Panzerfaust 90 par deux nouvelles armes polyvalentes à épauler afin de satisfaire aux diverses exigences d’engagement. Ces armes servent à lutter contre des véhicules (semi-) blindés, et en terrain bâti, contre des adversaires retranchés dans des bâtiments ou des positions fortifiées.

Combat en zone urbaine

Les fantassins des trois compagnies de mêlée – La Une de Fer, la Volante et la Royale – ont peaufiné leur savoir-faire du combat en zone urbaine (CEZU) lors de trois exercices de compagnie par unité ainsi qu'au cours d'un exercice de bataillon « Artemis ».

Pour conclure

La volonté de bien faire et l'engagement ont régné tout au long du cours. L'État-major du bataillon – L'Éminente – a pu compter sur « La Magique », sa compagnie d'État-major pour déployer et faire fonctionner les infrastructures de conduite mobiles. Cerise sur le gâteau, les lance-mines de « La Lourde » ont pu engager, à bon escient, leur tube de 81 mm.

Passation de commandement

BatCar1-SIF2021-J19-78

Après presque cinq ans à la tête du bat car 1, le lieutenant colonel EMG Edouard Vifian a remis le commandement de son corps de troupe à son remplaçant le major Michel Gerber. Il sera en charge de conduire le bat car 1 pour son prochain engagement prévu en avril 2022 au profit de la Patrouille des Glaciers.

batcarweb