print preview Retour Page d'accueil

Trois équipes, un but en commun

Sur la base aérienne de Payerne, ce sont les membres du Service Sanitaire d’Exploitation qui portent les premiers secours aux personnes blessées. Les chefs organisent chaque année, comme récemment le 9 septembre, des journées d’instruction pour rafraîchir et renforcer les connaissances sanitaires de leur équipe.

23.09.2021 | Communication Défense, Eloisa Jacomelli

Les membres du SSE, du CSUnvb et du SAR se sont retrouvés pour une journée d’instruction sanitaire et ont entraîné leur collaboration. ©VBS/DDPS, Eloisa Jacomelli

Quelque 24 hommes et femmes se sont portés volontaires pour faire partie de l'équipe du Service sanitaire d'exploitation (SSE) de la Base aérienne de Payerne. Parmi eux, entre autres, un préposé à la sécurité, un électricien et une coordinatrice des achats. Formées aux premiers secours selon les directives de l'Inter Association du Sauvetage (IAS), ces personnes se tiennent prêtes, en cas de besoin, à quitter leur fonction de base pour porter secours aux blessés.

Pour renforcer leur fonction de secouriste, ils profitent également chaque année de cours de mise à jour afin de rester opérationnels. Pour la deuxième fois, une instruction spéciale en collaboration avec le Centre de Secours du Nord vaudois et de la Broye (CSUnvb) et la Team de Search and Rescue (SAR) était au programme le 9 septembre dernier. Au cours de cette journée d'exercice portes ouvertes, 17 secouristes issus de différents services d'urgence ont mis à l’épreuve leurs connaissances des premiers secours dans le cadre de différents scénarios.

Les maillons de la chaîne de sauvetage

Le SSE est un premier maillon de la chaîne de sauvetage. Un bras ou une jambe cassée, une lésion de la colonne vertébrale: ces scénarios entrainés cette année ont montré que le SSE est prêt à toute éventualité. Sa mission est de prendre en charge le patient et de le stabiliser pour le transport, dans le cas d’une lésion grave.

Le SAR représente un deuxième maillon, en appui de la REGA, dans le cas où un transport en hélicoptère est requis. Il soutient alors le partenaire civil en héliportant le patient dans un matelas coquille ou dans un filet vers l’emplacement où les ambulanciers du CSUnvb les attendent avec un brancard ou directement à l’hôpital. Finalement, les ambulanciers récupèrent le patient et le transfèrent vers l’hôpital, complétant ainsi la chaîne de sauvetage.

Savoir-faire et échange d’expériences

Il est important que les membres de ces différents services de secours se connaissent, pour faciliter la collaboration et rendre les processus plus fluides. C'est pourquoi les membres du SSE participent non seulement à ce type de journée mais aussi à des stages de formation dans le service ambulancier du CSUnvb. Parallèlement aux formations théoriques, les moments de détente et de discussion sont essentiels pour tisser des liens. Chacun apprend à mieux connaître le travail de ses partenaires et à découvrir la profession de l’un et de l’autre.