print preview Retour Page d'accueil

Préparer l’avenir

La Journée de l’innovation de la Société suisse technique et armée a réuni à Berne des acteurs de l’armée, de l’industrie et de la recherche. Elle sert de plateforme pour le partage d’idées et de solutions innovantes, le but étant de préparer l’armée aux défis de l’avenir.

23.09.2021 | Dominik Winter, DDPS

Des acteurs de l’armée, de l’industrie et de la recherche se réunissent à l’occasion de la Journée de l’innovation « Create the Future ! » de la Société suisse technique et armée (STA). ©VBS/DDPS, Philipp Schmidli

En ce matin d’été ensoleillé, représentantes et représentants de grosses et petites entreprises, de startups, du monde politique, de l’armée et de l’administration se sont réunis sur le Gurten. Toutes et tous ont répondu présent à l’invitation de la Société suisse technique et armée (STA). Le vice-président de la STA, Urs Breitmeier, a prononcé les mots de bienvenue et expliqué pourquoi la Journée de l’innovation était organisée pour la première fois sous cette forme.

La STA a, d’entente avec le domaine Sciences et technologies d’armasuisse et l’Armée suisse, défini deux problématiques auxquelles il s’agissait de trouver des solutions. De petites entreprises aux idées innovantes et exaltantes sont invitées à conclure des partenariats avec des entreprises plus importantes et expérimentées pour plancher sur ces propositions en faveur de l’armée. Le commandant de corps Thomas Süssli, chef de l’Armée et membre du comité directeur de la STA, a souligné, en ouverture de la manifestation, que toutes et tous profitaient ainsi des synergies créées. Il s’agit d’apprendre les uns des autres, d’unir les forces et d’utiliser encore mieux le solide écosystème de la Suisse.

Thomas Rothacher, le responsable Sciences et technologies chez armasuisse, a posé la première pierre en exposant le besoin d’innovation et en présentant les deux problématiques du jour. Première tâche, élaborer des possibilités pour la reconnaissance en zone bâtie au moyen de véhicules sans équipage, sachant que la forme exacte de ces possibilités reste entièrement libre. Deuxième tâche, travailler à des solutions pour utiliser la réalité augmentée dans des scénarios d’exercice de manière à ce que les participants puissent expérimenter une instruction ou un exercice proche de la réalité dans un monde partiellement virtuel.

Des personnalités du monde économique sont venues compléter la manifestation en y parlant de leurs expériences. Le conseiller national Marcel Dobler a évoqué la période durant laquelle il a cofondé l’entreprise Digitec. Selon lui, l’innovation constitue l’ADN de toute entreprise prospère. Et le progrès peut vite nous échapper si on fait du sur place.

Les trois startups avec participation suisse – Auterion, ANYbotics et Arktis – invitées à la manifestation se sont aussi montrées très innovantes. Elles ont du succès sur leurs marchés respectifs avec des systèmes d’exploitation pour drones (Auterion), des robots mobiles pour les inspections (ANYbotics) ou la détection de radioactivité (Arktis) et ont inspiré l’assistance par leur enthousiasme et leur persévérance.

Les propositions à élaborer peuvent être remises jusqu’en octobre. Dans le cadre des breakout sessions qui se déroulaient l’après-midi et naturellement aussi lors du traditionnel apéritif au cours duquel étaient servis des gâteaux au fromage, des idées ont déjà été développées et des partenariats ont vu le jour. Le succès était donc au rendez-vous sur la colline du Gurten.