print preview Retour Page d'accueil

L’armée fait assainir le terrain souillé

Après le crash d’un avion de combat en mai 2021, l’armée a fait assainir le terrain concerné, sis dans le canton d’Obwald. Elle remet un site en bon état à la population et à la nature.

28.09.2021 | Communication Défense, Fahrettin Calislar

Des invités sur le site assaini
L’armée a remis la place sinistrée en état et rendu le terrain propre. ©VBS/DDPS, Amilcare Foglia

Au cours des derniers mois, des entreprises mandatées par l’armée ont évacué près de 500 tonnes de terre souillée avec du kérosène au-dessus de Melchsee-Frutt. Les travaux sont maintenant achevés. Le 27 septembre 2021, le terrain assaini a pu être restitué solennellement à son propriétaire.

Fin mai 2021, un Tiger F-5 de l’Armée suisse s’était écrasé à cet endroit. Le pilote n’a pas été blessé. Toutefois, du kérosène a ensuite contaminé le site du crash.

Celui-ci étant resté recouvert de neige, il a fallu attendre jusqu’en juin pour commencer les travaux d’assainissement des sols.

Pour Amilcare Foglia, chef Territoire et environnement à l’État-major de l’armée, l’armée a mis un point d’honneur à faire réparer le dommage causé par l’accident d’aviation à la société et aux personnes concernées.

Sur le site du crash, les ouvriers ont creusé une fosse profonde de sept mètres avant de la remplir avec de la terre propre provenant de la région. Enfin, un mélange de graines adaptées au site a été semé sur le lieu de l’accident entièrement dépollué. L’armée a fait autant que possible appel à des entrepreneurs régionaux et locaux.

Solution logistique innovante

Les responsables ont monté un téléphérique de chantier provisoire qui enjambait le Melchsee pour évacuer la terre souillée. Ils ont voulu éviter d’endommager les terrains et de perturber les activités touristiques. Amilcare Foglia précise que cette solution unique a permis de prendre en considération les intérêts de toutes les personnes concernées lors de la planification et de l’exécution des travaux. Le téléphérique a transporté le matériel souillé jusqu’à proximité d’une route revêtue en dur. Ensuite, des camions ont acheminé ledit matériel vers des entreprises qui ont assuré son élimination dans les règles de l’art. Situé à 1900 mètres au-dessus du niveau de la mer, le site du crash n’était accessible qu’en empruntant des sentiers pédestres.

L’armée assume ses responsabilités

En procédant à l’assainissement, les responsables ont empêché que le lieu du crash figure dans le cadastre des sites pollués. Amilcare Foglia est convaincu que les relations entre la population et l’armée ont ainsi été renforcées. Celle-ci a tout fait pour que le matériel souillé soit évacué. Il ajoute qu’il remet un site en bon état à la population et à la nature. L’armée assume ses responsabilités en veillant à conserver un environnement propre et un paysage intact.