print preview Retour Page d'accueil

SWISSCOY Update - Camp Film City : exercice sanitaire multinational

Début mai 2021, un exercice sanitaire multinational a eu lieu sous la direction de l’infirmière en chef du contingent suisse de la KFOR et du commandant autrichien du groupe Ambulance. L’objectif était de consolider la collaboration internationale et de tester les connaissances et la communication.

07.06.2021 | Officier de presse (PIO) AUTCON/KFOR, sof RP Sebastian Schreiber / PIO Swisscoy 44, of spéc Michelle Steinemann et sgt Aline Brülisauer

SCY_Medics

 

 

Une équipe d’intervention, constituée d’un ambulancier diplômé, d’un médecin d’urgence et d’un conducteur, et une équipe de réserve sont intervenues. Un figurant a été recruté par la branche médicale des Forces terrestres (joint medical branch), soit l’état-major de la KFOR. Autrichiens et Suisses, auxquels s’est ajouté un Américain, ont été réunis pour cet exercice.

Voici le scénario : une patrouille a trouvé, étendue à terre, une personne immobile, victime d’un traumatisme crânien et de troubles de la perception sensorielle au niveau des mains. Elle a alerté immédiatement le personnel sanitaire. Dès son arrivée, l’équipe d’intervention s’est occupée de la victime en diagnostiquant les conséquences de sa chute. Une difficulté supplémentaire a été introduite à ce stade et une équipe de réserve a été appelée en renfort pour réanimer un mannequin avec une pompe cardiaque. Trois quarts d’heure plus tard environ, le patient et le mannequin étaient prêts à être évacués.

Cet exercice a fait ensuite l’objet d’une évaluation approfondie en vue de standardiser les processus. Il s’avère par exemple que les différentes nations impliquées ne désignaient pas le matériel sanitaire par les mêmes termes, ce qui aurait pu engendrer une perte de temps inutile lors des premiers soins. Les sanitaires ont également pu revoir le plan d’alarme afin d’accélérer l’accès des soldats blessés aux soins médicaux de base.

Les membres de la KFOR doivent garantir le traitement le plus rapide et le plus adapté après un accident. Les différentes nationalités vont donc continuer à s’exercer ensemble pour améliorer leur disponibilité opérationnelle. Et, justement, une force internationale donne l’occasion d’apprendre les uns des autres et de s’améliorer de jour en jour.