print preview Retour Page d'accueil

La valeur ajoutée des rencontres en petits comités

Le commandant de corps Hans-Peter Walser, le chef du commandement de l’Instruction, a rencontré pendant deux jours tous les commandants d’école. Lors de ces réunions décentralisées organisées sur quatre sites entre les écoles de recrues 1/21 et 2/21, les commandants ont pu aussi échanger leurs idées. Le cercle restreint de participants a favorisé des discussions profitables à toutes les parties.

10.06.2021 | Commandement de l’Instruction, Michael Senn

1skdt1610
Huit commandants ont participé activement aux échanges qui ont eu lieu lors de la rencontre à Thoune.

La journée de formation 1/21 pour les commandants d’école et les aides de commandement a dû être annulée cette année en raison de la pandémie. Elle permettait habituellement aux participants de communiquer aux autres des informations essentielles et de soigner leur réseau de camarades. Pour pouvoir bénéficier de ces avantages malgré les mesures actuelles contre la propagation du coronavirus, le commandant de corps (cdt C) Walser a décidé de rencontrer les commandants d’école sur quatre sites différents. À Colombier, Thoune, Brugg et Kriens, les commandants ont pu discuter en petits groupes et recevoir de première main les dernières informations concernant divers sujets.

Ouverture et franchise

Dès le début, le commandant de corps Walser a encouragé les commandants présents à faire preuve d’ouverture et de franchise en abordant aussi des points négatifs. Le chef du commandement de l’Instruction a bien fait comprendre que le dialogue était au centre et qu’il ne voulait pas tenir un monologue. Les commandants venus des places d’armes environnantes et réunis au Centre d’instruction des troupes mécanisées de la place d’armes de Thoune ont vite pris leur supérieur au mot.

Discussions animées

Le cdt C Walser a présenté les sujets principaux du moment pour le commandement de l’armée avant de passer à des thèmes choisis plus spécifiques au commandement de l’Instruction. Les commandants ont toujours pu prendre la parole, poser des questions et lancer des discussions. Il y a aussi eu des divergences d’opinions qui ont pu être débattues et ont enrichi l’échange. Nombreux ont été ceux qui se sont exprimés à propos de la gestion de la diversité, de la stratégie de vaccination pour l’ER 2/2021 ou encore des réponses aux lettres de citoyens. Les importantes informations qu’ils ont fournies seront évaluées et mises en œuvre selon les possibilités.

Avantages et inconvénients du cercle restreint

À la fin de la rencontre, le chef du commandement de l’Instruction a voulu savoir ce que les participants ont pensé du format de cette année. Les retours ont toujours été positifs et ont pu confirmer ce qu’il avait pu observer pendant les deux heures et demie qu’a duré chaque rencontre : les commandants ont activement contribué à la discussion. Seule ombre au tableau : le regret de ne pas avoir pu soigner les contacts avec les collègues de places d’armes plus éloignées. Le cdt C Walser a pu constater avec satisfaction que son impression était bonne : les commandants ont globalement apprécié le format de la rencontre. Lorsqu’il y avait 100 personnes réunies dans une même salle, les participants lui posaient moins de questions. Là, ils ont pu le faire sans filtre, et le cdt C Walser a pu emporter avec lui les thématiques abordées et réfléchir aux mesures applicables.