print preview Retour Page d'accueil

Women in Cyber Day

Les femmes sont sous-représentées dans le cybermonde. En collaboration avec de grandes entreprises, le DDPS aimerait remédier à cette situation. Lors du Women in Cyber Day, dix femmes du domaine cyber ont pris la parole pour informer l’auditoire et susciter les voca-tions.

18.06.2021 | Communication Défense, Lorena Castelberg

Le Women in Cyber Day a été organisé par des re-présentantes de la Base d’aide au commandement, des employées de Deloitte, Kudelski, Trend Micro, Microsoft et Switch et des femmes faisant partie d’autres organisations. © VBS/DDPS

À l’origine, le Women in Cyber Day devait se dérouler en présentiel. En raison de la pandémie de coronavirus, il a été reporté à plusieurs reprises et a finalement eu lieu virtuellement le 10 juin dernier. Sur la plate-forme Hopin, où l’inscription était gratuite, les participantes et les participants ont pu visionner les présentations, poser des questions et parler avec les intervenantes durant les pauses et à l’issue de la conférence.

Des professionnelles du domaine cyber

Les intervenantes étaient issues des secteurs informatiques et cyber de différentes entreprises. Elles ont abordé des sujets de la plus grande actualité et ont pris le temps de transmettre leur message au public, communiquant ainsi leur enthousiasme. Monica Ratte, du National Cyber Security Center (NCSC), a entre autres parlé des compétences à posséder pour travailler dans la sécurité informatique. Myriam Dunn Cavelty, de l’EPFZ, s’est exprimée sur la combinaison gagnante des savoirs techniques et politiques. Susanne Emonet de Kudelski a abordé le thème de l’internet des objets et présenté des exemples très intéressants susceptibles de modifier le regard porté sur ce sujet. Enfin, Myla Pilao de Trend Micro a montré comment la cybersécurité pouvait sauver des vies.

Durant la pause, les participantes et les participants ont eu l’occasion de poser leurs nombreuses questions aux intervenantes, utilisant tout le temps imparti. Les discussions pourront reprendre en automne 2021, lors de la seconde partie de la manifestation.

Moment fort de la manifestation

À la fin de la conférence, la conseillère fédérale Viola Amherd s’est adressée aux participantes et aux participants non pas en direct mais par vidéo, vu les nombreux reports. « Il est important de montrer aux jeunes femmes qu’il y a des tâches passionnantes dans le domaine informatique et cyber », a souligné la ministre de la défense au début de son allocution.

Viola Amherd a parlé des activités professionnelles dans le domaine cyber au DDPS et a ajouté que le secteur informatique et la cyberdéfense prenaient toujours plus d’importance dans l’Armée suisse, si bien que cette dernière recherchait constamment des talents. Elle encourage les jeunes femmes à s’intéresser au domaine cyber. « Nous avons besoin de vous, non seulement en tant que spécialistes mais aussi que modèles pour les femmes et les jeunes filles qui hésitent à se lancer dans l’informatique ». Selon la ministre, le potentiel des femmes dans cette branche est énorme, car la sécurité – tout comme la cybersécurité – est aussi une affaire de femmes.