print preview Retour Page d'accueil

ICT warriors toujours motivés

Six mois après le début de l’instruction ICT Warrior, les huit membres de la Base d’aide au commandement qui y ont participé tirent un premier bilan. Dans quelques années, le centre interne de perfectionnement devra apporter une solide contribution au maintien du savoir-faire des spécialistes. Si, par certains côtés, cela fonctionne déjà bien, par d’autres une optimisation s’impose.

21.05.2021 | Communication Défense, Lorena Castelberg

Le but du stage pour juniors de l’ICT Warrior Academy est de former des spécialistes sur les systèmes informatiques avant de les engager à la BAC.
Le but du stage pour juniors de l’ICT Warrior Academy est de former des spécialistes sur les systèmes informatiques avant de les engager à la BAC. ©VBS/DDPS, Sam Bosshard

Les huit personnes qui ont pris part à l’instruction d’un an pour devenir ICT warrior ont terminé leur premier semestre. Thomas Staub, chef de la formation et du perfectionnement, en tire un bilan positif : l’ICT Warrior Academy ressemble encore intrinsèquement à une start-up et doit chaque jour relever de nouveaux défis sur le plan de l’organisation. « Nous avons pourtant réalisé un grand nombre de choses en peu de temps », dit-il. Le but du stage pour juniors de l’académie est de former des spécialistes sur les systèmes informatiques avant de les engager à la Base d’aide au commandement (BAC). Ce stage veille tout spécialement à couvrir un vaste champ de connaissances pour tous les domaines spécialisés. Martin Raemy, ICT warrior à l’académie, déclare : « Je suis totalement convaincu par ce projet-pilote auquel j’ai la chance de participer. L’offre qu’il nous propose et l’engagement des cadres sont super ».

Besoin d’optimisation

Thomas Staub ne se déclare pas aussi satisfait : « J’attendais beaucoup des épreuves de certification et la barre était placée assez haut. Tous n’ont pas réussi à la passer ». Il est par contre positif en ce qui concerne l’engagement et la motivation des participants. L’un d’eux, Sebastian Bühler, approuve : « Nous sommes super-motivés ; nous avons un bon esprit d’équipe ». Il estime toutefois qu’il reste encore de quoi faire, en particulier dans le domaine de la communication. « Je souhaite plus de communications et d’informations internes sur les processus », ajoute-t-il. Il reste malgré tout convaincu par cette instruction : « Dès que j’ai vu le descriptif du poste, j’ai envoyé ma candidature. Du style : l’amour au premier regard. Et ça dure toujours ; je ne reviendrais pas en arrière ».

Situation win-win

La grande différence avec les autres formations et perfectionnements réside dans le fait que les stagiaires sont rémunérés à 100 % pendant toute cette année. « L’instruction est diversifiée et très vaste ; la BAC promet des postes en conséquence et finance les cours », précise Thomas Staub. Pour elle, l’académie lui apporte une forte plus-value : elle peut former elle-même ses spécialistes et les engager dans des équipes diverses.

Stage pour professionnels

Début février, un autre stage de l’ICT Warrior Academy a débuté : le stage Professional. Les cinq personnes qui y participent sont employées dans le domaine Exploitation ; elles consacrent 60 % de leur temps de travail à cette formation, le reste étant occupé par leur fonction traditionnelle. « Leur instruction ressemble à celle des juniors. Elle couvre de vastes domaines en peu de temps, mais pour des professionnels », ajoute Thomas Staub.

L’avenir en point de mire

Thomas Staub espère que des stages de spécialisation et thématiques pourront se tenir régulièrement à l’avenir. « Et nous nous axerions plus encore sur des thèmes modernes, comme la reconnaissance de modèles ou l’intelligence artificielle », dit-il. Il voudrait aussi transformer l’académie pour que de start-up elle devienne une entité régulée, augmenter la qualité de la formation et proposer d’autres thèmes en plus de ceux proposés par les stages réguliers, comme la chaîne de blocs ou la science des données. « Mon objectif serait de pouvoir assurer notre pérennité et que nous trouvions notre place au sein du commandement Cyber. »

L'ICT Warrior Academy recherche de nouveaux Juniors pour cet automne!

Un ou une spécialiste junior des systèmes TIC