print preview Retour Page d'accueil

Le service militaire, un tremplin pour la vie professionnelle

Le service militaire au sein de l’Armée suisse offre des perspectives attrayantes. Outre la possibilité d’acquérir une expérience pratique de la conduite, reconnue par de nombreuses hautes écoles, le service militaire apporte de nombreux autres avantages pour la vie professionnelle. Les militaires qui font de l’avancement peuvent aussi obtenir des indemnités de formation à titre d’aide à la formation.

23.03.2021 | Communication Défense, Anthony Favre

Le service militaire permet d’acquérir une expérience pratique unique de la conduite, reconnue par de nombreuses hautes écoles. Image d’archive, ©VBS/DDPS, Sina Guntern

Un service militaire choisi avec soins et intérêt offre des avantages indéniables pour la vie professionnelle. Dans plusieurs fonctions, comme les chauffeurs ou les fonctions médicales par exemple, l’armée offre des formations qui sont aussi reconnues au civil. En outre, depuis quelques années, des mesures diverses permettent de garantir une meilleure reconnaissance de la formation des cadres de milice.

Une aide à la formation bienvenue

Depuis 2018, les militaires qui font de l’avancement peuvent obtenir des indemnités de formation. Chaque militaire qui a accompli une école de cadre et a réussi le service pratique peut demander une indemnité, à titre d’aide à la formation. Les montants versés servent ainsi à financer une formation ou un perfectionnement civil. « Avant la pandémie par exemple, beaucoup suivaient des cours de langue à l’étranger et utilisaient ces montants pour les financer », explique Nicole Ferrante, cheffe des indemnités de formation. Cette dernière observe un intérêt grandissant pour ces aides financières. Entre 2018 et 2020, 1287 demandes ont été traitées. « Nous avons même des échos de personnes qui regrettent de ne pas avoir fait le service militaire en raison de ces aides précieuses dont ils n’ont pas pu bénéficier », ajoute-t-elle.

Nicole Ferrante, cheffe Indemnités de formation

Ces aides sont facilement accessibles et représentent une vraie plus-value pour les jeunes

Une expérience pratique unique

Les candidats à l’avancement ne profitent pas seulement d’intérêts financiers, mais acquièrent aussi une expérience unique de la conduite. Seule l’armée permet à de jeunes gens d’expérimenter en pratique la conduite de personnes, que ce soit en tant que chef de groupe, chef de section ou commandant de compagnie. Cette expérience militaire est désormais reconnue par de nombreuses hautes écoles, avec lesquelles des accords ont été signés. Les militaires au bénéfice d’une formation de cadre peuvent obtenir des crédits ECTS reconnus par exemple dans les filières d’études du management et de la conduite. Leur expérience est également reconnue par l’Association suisse des cadres (ASC) et sanctionnée par un certificat.

Les indemnités de formation et la reconnaissance de la formation des cadres de l’armée dans la vie civile offrent sans conteste aux bénéficiaires des avantages concurrentiels certains sur le marché du travail. Les jeunes hommes et femmes qui en bénéficient font donc d’une pierre deux coups : ils accomplissent un service pour la sécurité de la Suisse et mettent à profit leur obligation de servir pour élargir leurs horizons et améliorer leurs perspectives professionnelles. 

Procédure

Demande d’indemnité de formation, la procédure


1. Terminer avec succès l’école de cadres et le service pratique.
2. Suivre la formation ou le perfectionnement civils et en assurer le financement.
3. Remplir complètement le formulaire pour indemnité de formation.
4. Envoyer le formulaire et les documents requis au Personnel de l’armée.
5.+6. Attendre la décision.
7. Se réjouir du versement du montant obtenu.

Hautes écoles

Reconnaissance de la formation à la conduite de l’armée par les hautes écoles

Diverses hautes écoles reconnaissent la formation militaire à la conduite dans leurs programmes d’études en accordant des crédits ECTS aux cours dispensés par la Formation supérieure des cadres de l’armée (FSCA) lorsque les contenus des cours se recoupent. La FSCA conclut régulièrement de nouveaux accords de coopération avec des hautes écoles et des universités.