print preview Retour Page d'accueil

Prêt et motivé pour la « seconde » entrée en service

Alors qu'une partie des recrues de l'école de recrues 1/21 suit un enseignement à distance durant les trois premières semaines, les cadres, eux, sont déjà en caserne. Depuis quatre semaines, ils se préparent et s'exercent inlassablement. Ils sont prêts à recevoir la deuxième volée de recrues et à assurer une instruction de haute qualité.

05.02.2021 | Communication Défense, Anthony Favre

Titelbild (2)
Alors qu'une partie des recrues de l'ER 1/21 suit un enseignement à distance durant les trois premières semaines, les cadres sont déjà en caserne et se préparent de manière optimale pour la « seconde » entrée en service. ©VBS/DDPS, Anthony Favre

Troisième semaine d'ER à la caserne de la Poya à Fribourg et le calme règne sur la place d'armes. Les écoles ravitaillement 45 font partie des écoles concernées par l'enseignement à distance des recrues. Ces dernières apprennent l'Instruction générale de base (IBG) à domicile et n'entreront en service physiquement que lundi prochain, le 8 février. Mais pour les cadres, entrés normalement en service le 18 janvier, pas question de se tourner les pouces. Ils profitent de ce cours préparatoire de quatre semaines pour s'exercer et peaufiner les derniers détails dans les différents domaines d'instruction.

Une préparation optimale

Depuis quatre semaines, les chefs de section et les chefs de groupe des différentes compagnies suivent des leçons théoriques et pratiques et répètent inlassablement les différents modules d'instruction, afin d'améliorer la qualité des leçons. Le lieutenant Pascal Liebi, chef de la section transmission, est l'un d'eux. Depuis quatre semaines, ses chefs de groupe et lui s'entraînent encore et encore: « Nous avons utilisé ces semaines supplémentaires pour nous préparer parfaitement et pour créer une bonne base pour nos futurs soldats », explique-t-il.

Ces révisions permettent de renforcer les connaissances techniques ainsi que la maîtrise générale des différents domaines d'instruction. C'est également l'occasion de s'exercer encore une fois avant l'arrivée effective des recrues et de régler les derniers détails. « On est tous motivés, on se donne à fond, même dans les cours qu'on se donne entre nous », explique le sergent Sylvain Ebel, chef de groupe dans la compagnie 1. 

Des cadres dans les starting blocks

Le temps à disposition est donc mis à profit pour créer une base solide afin d'assurer une instruction de qualité. Après trois semaines d'enseignement à distance, quelque 1100 recrues vont entrer physiquement à la caserne de la Poya lundi prochain. Leur instruction pourra se poursuivre dans les meilleures conditions grâce à l'excellente préparation des cadres. « Nous avons tous hâte d'être lundi », assure le lieutenant Liebi. Même son de cloche du côté du sergent Ebel de la compagnie 1: « on attend vraiment avec impatience l'arrivée des recrues le 8 février, pour cette école de recrues un peu spéciale avec le coronavirus, mais tout va bien se passer et on va faire en sorte que se passe bien ».  

Après trois semaines en enseignement à distance, la deuxième partie des recrues de l'ER 1/21 entrera en service lundi prochain. Les recrues concernées ont acquis de manière autonome via un enseignement à distance des connaissances théoriques de base sur l’armée et la vie militaire quotidienne et ont suivi un programme d’entraînement sportif. Le résultat de l’apprentissage sera vérifié après l’entrée en service.