print preview Retour Page d'accueil

Changement dans la supervision du programme Air2030

À partir du 1er janvier 2021, la supervision du programme Air2030 passera du chef de l'Etat-major de l'armée, le divisionnaire Claude Meier, au commandant désigné des Forces aériennes, le colonel d'état-major général Peter Merz. Ce changement est nécessaire car le divisionnaire Meier deviendra dès l'année prochaine officier général aux centres dédiés à la politique de paix et de sécurité à Genève.

17.12.2020 | Communication Défense, Christoph R Schelhammer

Le colonel d'état-major général Peter « Pablo » Merz
Le colonel d'état-major général Peter « Pablo » Merz sera le mandant du programme et le président du comité du programme Air2030 dès le 1er janvier 2021.

Le colonel d'état-major général Peter « Pablo » Merz, pilote militaire et depuis le 1er janvier 2018 chef de projet des Forces aériennes pour les nouveaux avions de combat (NKF), deviendra, à partir du 1er janvier 2021, le mandant du programme et le président du comité du programme Air2030. Il remettra sa fonction actuelle dans le projet NKF à son remplaçant, lieutenant-colonel Thomas « Pipo » Peier.

Peter Merz,  Commandant désigné des Forces aériennes à partir du 1er juillet 2021 avec promotion simultanée au grade de divisionnaire, remplace ainsi le chef de l'Etat-major de l'armée, le divisionnaire Claude Meier, dans la supervision du programme Air2030. Ce dernier a été nommé officier général aux centres dédiés à la politique de paix et de sécurité à Genève par une décision du Conseil fédéral du 25 novembre 2020.

Le chef désigné de l'Etat-major de l'armée, le divisionnaire Jean-Paul Theler, siégera dans le comité du programme à partir du 1er janvier 2021 et reprendra dès le 1er juillet 2021 la fonction de remplaçant du mandant du programme.

Air2030 – Protection de l'espace aérien

Pour votre sécurité, la Suisse veut assurer la surveillance de son espace aérien, le protéger et le défendre en cas d’attaque. En tant qu’État neutre, la Suisse entend organiser la défense et la protection de son espace aérien en se reposant le moins possible sur d’autres États ou organisations.

Pour défendre et protéger l’espace aérien, un système alliant avions de combat et moyens de défense sol-air est indispensable. Les avions de combat actuels et les systèmes de défense sol-air de courte portée sont obsolètes ou en passe de le devenir, et nous ne disposons pas d’une défense sol-air de longue portée.

Aucune alternative adéquate ne permet de remplacer les avions de combat et la défense sol-air : les drones, les hélicoptères et les avions d’entraînement volent trop lentement et trop bas.

Les nouveaux avions de combat et le système de défense sol-air de longue portée seront compris dans le budget de l’armée. Il s’agit d’un investissement pour au moins 30 ans.

Colonel d'état-major général Peter Merz

Le colonel EMG Peter Merz, actuel chef de projet Nouvel avion de combat des Forces aériennes est nommé commandant des Forces aériennes au 1er juillet 2021, avec promotion simultanée au grade de divisionnaire. Il succède au divisionnaire Bernhard Müller qui prend sa retraite anticipée le 30 juin 2021, avec remerciements pour les services rendus.

Au bénéfice d'un CFC de mécanicien sur camions obtenu dans un lycée professionnel, Peter Merz, 52 ans, est entré à l’Escadre de surveillance des Forces aériennes en 1990 en tant que pilote militaire de carrière. Parallèlement à ses activités professionnelles, il a fréquenté l'école technique supérieure et obtenu le diplôme fédéral d'ingénieur HES. Peter Merz, a été engagé comme pilote militaire et moniteur de vol ainsi que dans diverses fonctions au sein de l'armée. Depuis le 1er janvier 2018, il est en charge du projet Prochain avion de combat des Forces aériennes.