print preview Retour Page d'accueil

De femmes à femmes

Le samedi 17 octobre, le commandement d’arrondissement de Berne a organisé dans sa caserne une journée d’information extraordinaire destinée à un public féminin. Si les masques étaient de rigueur, les personnes présentes n’ont pas pris de gants pour s’exprimer : les paroles échangées ont été honnêtes, franches et directes. À travers plusieurs stands, les participantes ont bénéficié d’une large vue d’ensemble de l’armée, du Service Croix-Rouge et de la protection civile.

22.10.2020 | Communication Défense, Nicole Anliker

Teaser_Bild_web
(Photo: VBS/DDPS, Nicole Anliker)

La plupart des 146 participantes avaient déjà assisté à une précédente soirée d’information, qui avait éveillé leur intérêt pour l’armée. Cependant, beaucoup de questions restaient en suspens. Quelles sont les différentes armes ? Quel modèle de service leur conviendrait ? Quelles opportunités offre la formation des cadres ? Étant donné que leur engagement est volontaire, on peut observer chez ces femmes un grand sens de l’initiative. Le parcours allant de la procédure d’annonce au recrutement leur a été à nouveau présenté en détail, de même que les devoirs et obligations qu’implique leur choix.

De nombreuses questions

Lors d’une présentation se déroulant sur plusieurs stands, les femmes ont fait part de leurs nombreuses interrogations, notamment sur la question de l’incorporation ? En effet, combat, appui, assistance ou travaux techniques : pas facile de savoir quel rôle nous conviendrait le mieux. Le colonel EMG Hans Schori, officier responsable du recrutement, s’est attelé à lever leurs incertitudes, par exemple sur le thème des tests sportifs : « Est-ce que ma condition physique sera suffisante pour entrer à l’école de recrues ? », demande une des jeunes femmes. « Grâce aux exercices du test de fitness de l’armée, vous pourrez faire un premier bilan et repartir avec de nombreux conseils pour vous préparer au mieux », lui répond l’officier.

Par ailleurs, les participantes ont pu porter un fusil d’assaut, un gilet pare-éclat ou encore le paquetage complet, afin de se faire une idée des conditions réelles. Des militaires femmes étaient là pour les aider, répondre à d’autres questions et faire part de leur expérience au sein de l’armée.

Avantages du service et détails du quotidien

En outre, les jeunes femmes ont appris que les expériences et compétences acquises au sein de l’armée pourront leur ouvrir des perspectives professionnelles : beaucoup de femmes sont à même de viser un poste de cadre et sont prêtes à fournir les prestations nécessaires, mais aussi à assumer des responsabilités. Deux gymnasiennes présentes à cette journée semblent convaincues : en tant que formation pratique, l’instruction offrirait un contraste bienvenu par rapport au quotidien d’étudiante ou d’élève. Les avantages proposés sur le plan des études ainsi que les bénéfices pour leur carrière suscitent vivement leur intérêt. Des apprenties ont elles aussi pu échanger directement avec des officiers femmes et en apprendre beaucoup. Entre paires, elles ont notamment eu l’occasion d’aborder certaines questions du quotidien qui leur importent en tant que femmes, et dont elles n’auraient probablement pas discuté en présence d’hommes.

Pour une plus grande part de femmes dans l’armée

Le conseiller d’État Philippe Müller, chef de la Direction de la sécurité du canton de Berne, est enthousiaste à l’idée de voir plus de femmes rejoindre les rangs de l’armée. Il a notamment été frappé par la bonne atmosphère qui s’est fait sentir durant cette journée. Il se dit ravi de l’élan et l’intérêt de ces femmes envers le service militaire. À en croire le succès de l’événement, le projet d’accroître la proportion des femmes dans l’armée est en très bonne voie.

Galerie de photos

Video

La sécurité est aussi une affaire de femmes - Trailer #teamarmee

Documents