print preview Retour Page d'accueil

Plein succès pour la marche des 100 km

Cela ne s'était pas produit depuis des années: tous les candidats sous-officiers de carrière ont terminé la marche des 100 kilomètres sans aucun abandon. Ils ont atteint l'objectif le vendredi 9 octobre à Romanshorn un peu moins de 24 heures après le début de l'exercice. La divisionnaire Germaine Seewer, commandante de la Formation supérieure des cadres de l'armée les a également accompagnés sur certaines parties du parcours et les a accueillis à l'arrivée.

19.10.2020 | Communication FSCA, Michelle Steinemann

Le sergent-major Amade Schaller annonce au commandant de l'ESCA la réussite de la marche des 100 km
Le sergent-major Amade Schaller annonce au commandant de l'ESCA la réussite de la marche des 100 km

Épuisés, heureux, sans voix : les émotions à l'arrivée des 100 kilomètres étaient stupéfiantes. "C'est formidable que vous ayez tous réussi", a déclaré le brigadier Heinz Niederberger en faisant l'éloge des candidats sous-officiers de carrière. Le commandant de l'école des sous-officiers de carrière de l'armée sait d'expérience que cette épreuve est formatrice.
C'est avec une fierté évidente qu'il a déclaré : "Chacun de vous a surmonté à la fois ses plus profondes limites personnelles et une étape significative". Trouver et dépasser ses limites est justement le but de cette marche, lequel a été atteint avec l'arrivée à destination.

Un soutien inattendu

À trois heures et demie du matin, la divisionnaire Seewer a rendu visite aux marcheurs et leur a amené un "Enzli", une pâtisserie à la pâte d'amande de Kriens. D'après elle, ce sont les petites heures du matin qui sont les plus critiques, raison pour laquelle elle est venue soutenir la troupe à l'aube, leur a apporté une douceur et a accompagné les groupes sur plusieurs kilomètres de leur périple. 

Un soulagement palpable

Le sergent-major Matthias Vittori rapporte avoir atteint ses propres limites après 70 kilomètres, bien que ses pieds aient commencé à lui faire mal après seulement 50. "Continuer à marcher, continuer à marcher, continuer à marcher" s'est-il répété comme un mantra pour s'aider à atteindre son objectif.

Il en fallait plus pour le sous-officier adjudant Pascal Fuchs. Presque apathique, il était assis au point d'arrivée après la marche et ne pouvait pas décrire correctement son état émotionnel. "Sans mes camarades, je n'aurais pas pu le faire".

Une partie de l'exercice final 

La marche des 100 km fait partie de l'exercice final avant que les candidats sous-officiers de carrière ne soient promus sous-officiers de carrière en décembre. D'ici l'exercice final, ils doivent encore passer les derniers modules de la formation pour le certificat fédéral de compétence d'instructeur. Plus rien ne s'opposera alors à leur carrière de sous-officier de carrière dans l'Armée suisse.