print preview Retour Page d'accueil

Partager pour mieux profiter de la vie

Le topsharing ou partage d’un poste à responsabilité est le modèle de travail que Franja Schmid et Beatrice Aregger ont décidé d’adopter afin de trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les deux femmes assurent conjointement la direction de la plateforme des opérations au sein de la Base d’aide au commandement. Elles travaillent à temps partiel et se retrouvent à des jours définis afin d’échanger.

01.09.2020 | Communication Défense, Kristelle Plüss

Franja und Beatrice_ Final
Franja Schmid et Beatrice Aregger partagent la responsabilité de la conduite d’un service. (Photo: VBS/DDPS, Kristelle Plüss)

Pour les deux expertes et cheffes de service, le partage de leur poste de cadre est un gain de temps : pour soi, pour la famille et les amis, pour suivre des cours privés ou exercer une activité bénévole. Comme elles le soulignent, ce modèle de travail repose fortement sur la communication, la coopération, la volonté de résoudre les conflits et la capacité de décision. C’est à ce prix qu’il fonctionne dans la pratique. « Sur les sujets importants, nous devons toutes les deux être pleinement informées afin de pouvoir prendre les décisions urgentes qui s’imposent même si l’une de nous est absente », explique Franja Schmid. La confiance entre les deux cadres est donc un élément primordial. Il faut être ouvert aux propositions de l’autre et ne pas douter de ses capacités. Savoir faire preuve de retenue si nécessaire, soutenir et communiquer les décisions qui ont été prises sont d’autres qualités indispensables.

Pour les deux expertes et cheffes de service, le partage de leur poste de cadre est un gain de temps : pour soi, pour la famille et les amis, pour suivre des cours privés ou exercer une activité bénévole. Comme elles le soulignent, ce modèle de travail repose fortement sur la communication, la coopération, la volonté de résoudre les conflits et la capacité de décision. C’est à ce prix qu’il fonctionne dans la pratique. « Sur les sujets importants, nous devons toutes les deux être pleinement informées afin de pouvoir prendre les décisions urgentes qui s’imposent même si l’une de nous est absente », explique Franja Schmid. La confiance entre les deux cadres est donc un élément primordial. Il faut être ouvert aux propositions de l’autre et ne pas douter de ses capacités. Savoir faire preuve de retenue si nécessaire, soutenir et communiquer les décisions qui ont été prises sont d’autres qualités indispensables.