print preview Retour Page d'accueil

Ensemble contre l'épidémie

L'armée et les services d'urgence ont collaboré étroitement partout pendant la crise du coronavirus. Ils ont démontré à maintes reprises l'importance d'avoir des processus communs et de les entraîner. Au sol comme dans les airs, les militaires ont contribué à limiter l'impact négatif du Covid-19 sur la population. Tous les domaines de l'armée ont été engagés.

28.09.2020 | Communication défense, Fahrettin Calislar

013_7129_187_TdM_web_16x10_f
L'armée et les services d'urgence ont combattu côte à côte dans toute la Suisse contre l'épidémie de coronavirus. (Image: VBS/DDPS, Alexander Kühni)

Pendant la crise du coronavirus, les militaires, les policiers et les ambulanciers ont été engagés. Les autorités civiles avaient demandé l'aide de l'armée lorsque leurs propres ressources ne suffisaient plus. L'armée a soutenu le Corps des gardes-frontière, les corps de police cantonaux et le système de santé. Elle a ainsi renforcé la capacité à durer des secours civils, par exemple lorsque les hôpitaux ne pouvaient plus faire face à l'augmentation du nombre des malades.

Indispensable au système de santé

Les militaires des écoles sanitaires d'Airolo ont été envoyés au front - au Tessin, le canton qui a été le premier et le plus sévèrement touché. Les soldats du bataillon hôpital 66 (bat hôp 66) ont ensuite apporté leur aide dans la région de Bâle-Campagne. Leurs camarades du bat hôp 75 ont réaménagé l'ancien service de l'hôpital de Frauenfeld comme clinique spécialement prévue pour le coronavirus. Le bat hôp 5 a soutenu plusieurs hôpitaux dans la lutte contre la maladie, avec un accent particulier sur la Suisse centrale. Et le bataillon hôpital 2 a réparti ses forces dans toute la Suisse romande pour soutenir les hôpitaux et le personnel soignant.

Les militaires du bataillon de la logistique sanitaire 81 ont veillé, en collaboration avec les équipages des hélicoptères des Forces aériennes, à ce que les équipements respiratoires, dont on avait urgemment besoin, arrivent dans les hôpitaux. Pendant ce temps, au sein de la Pharmacie de l'armée, leurs camarades produisaient de grandes quantités de désinfectant.

Engagés aussi pour la protection des frontières

Pendant que le personnel soignant se battait pour la vie et le bien-être des patients en collaboration avec les soldats sanitaires, les gardes-frontière et la police s'occupaient de faire respecter les restrictions d'entrée. Sans l'armée, la tâche n'aurait guère été possible. Là aussi, les autorités civiles ont pu bénéficier de l'expertise approfondie de la police militaire et de l'infanterie, qui se sont tenus aux frontières nationales et ont contribué à stopper la propagation du virus.

Dans le laboratoire de Spiez, les spécialistes militaires du laboratoire de défense NBC 1 ont assisté les experts civils, par exemple pour augmenter la capacité du laboratoire à effectuer des tests de dépistage du coronavirus.

Feed-back positifs des partenaires

Pendant la crise, les partenaires civils ont surtout rendu hommage au haut niveau d'instruction de leurs camarades en tenue de camouflage. Les bataillons hôpitaux mettent en pratique ce qu'ils entraînent régulièrement depuis des années dans leurs cours de répétition : une coopération intensive et étroite avec le personnel soignant - jusqu'au travail dans les unités de soins intensifs, où la véritable guerre contre le virus a eu lieu. Ici, les soins aux patients sont particulièrement exigeants en termes de personnel et la coopération avec l'armée a été essentielle.

Faits et chiffres sur l'engagement de l'armée

Le 16 mars, au début de la crise du coronavirus, le Conseil fédéral a décidé d'engager 8 000 soldats et cadres en service d'assistance. Au total, l'armée a reçu environ 375 demandes d'assistance de la part des autorités civiles, notamment du secteur de la santé. L'armée a engagé jusqu'à 5 000 militaires afin de répondre aux demandes. À partir du mois d'avril, l'armée a réduit sa participation, avant de mettre un terme à son engagement à la fin juin.

Un film pour remercier tous les militaires déployés dans l’engagement « CORONA 20 »

Photos

Thèmes associé

Emgegés là où l'on a besoin de nous