print preview Retour Page d'accueil

Combattre le feu depuis les airs avec un maximum d'efficacité

La canicule, les orages et l'imprudence peuvent provoquer des incendies de forêt massifs. Les cantons comptent sur le soutien des Forces aériennes. L'appui aérien pour la lutte contre les incendies suppose des opérations logistiquement complexes.

04.08.2020 | Communication Défense, Giorgio Krüsi

im_einsatz_fr
Les Forces aériennes sont rapidement prêtes à combattre les incendies. (Photos: DDPS, Commandement des Opérations-zvg)

La canicule actuelle augmente le risque d'incendies de forêt. Même de petites distractions suffisent à provoquer des incendies. A présent, les autorités sont en état d'alerte. Les Forces aériennes disposent toujours de ressources suffisantes qui peuvent être immédiatement redéployées: en semaine, pendant les heures de vol normales, les Forces aériennes sont généralement prêtes à intervenir sur place dans un délai d'une à deux heures. Le service de piquet avec un délai de disponibilité de huit heures n'est utilisé que le week-end. Toutefois, comme le risque d'incendie de forêt est actuellement plus élevé, le piquet de fin de semaine a été réduit à quatre heures afin d'être prêt à intervenir plus rapidement pendant les mois d'été.

Super Puma avec 2500 litres dans le réservoir

Le support des hélicoptères de l'armée peut être demandé par les autorités cantonales en cas d'événements majeurs et selon le principe de subsidiarité. La grande capacité de transport d'eau du Super Puma, 2500 litres - contre 1000 litres pour les petits hélicoptères civils - est très appréciée des pompiers car elle permet une efficacité maximale dans la lutte contre les incendies en peu de temps.

Un premier engagement a déjà eu lieu

Le service de piquet des Forces aériennes a déjà été sollicité le 31 juillet dernier, lorsque la foudre a frappé la région de Locarno (TI) aux premières heures du matin et a mis le feu à la montagne au-dessus de l'aérodrome de Magadino. Après le déploiement des pompiers de Locarno et de deux hélicoptères civils, les autorités cantonales ont demandé des renforts aux Forces aériennes en fin de matinée. Un Super Puma a ensuite décollé à 13h30 pour aider les forces déjà déployées.

Un défi logistique important

Le déploiement du Super Puma représente un défi logistique extrêmement complexe. En raison de la taille des hélicoptères et de leurs réservoirs d'eau respectifs (bucket), l'approvisionnement en eau se fait dans une rivière, voire dans un lac. En outre, le ravitaillement en carburant avec les camions-citernes de la Base logistique de l'armée ne se fait pas nécessairement sur place, mais là où la route la plus proche est disponible. Il s'agit d'un défi complexe car ces incendies se produisent souvent dans des régions éloignées.

La haute disponibilité suppose de l'entraînement

Les opérations de lutte contre les incendies sont également des opérations complexes qui nécessitent une formation régulière des pilotes, des assistants de vol, des mécaniciens et du personnel logistique au sol, ainsi que du personnel de contrôle du trafic aérien. Un système global qui doit fonctionner sans préavis. Lorsque l'alarme se déclenche, une seule chose compte: efficacité maximale, rapide et en toute sécurité.

Photo

Thèmes associé

Emgegés là où l'on a besoin de nous