print preview Retour Page d'accueil

Voir sans être vus

Invisibles et silencieux, les éclaireurs sont les yeux et les oreilles des bataillons d’infanterie. En tant que spécialistes en collecte d’informations, en tirs de précision et en tirs à trajectoire courbe, ils suivent notamment l’instruction dispensée par l’adjudant sous-officier Valerio Cattani.

14.07.2020 | Communication Défense, Helen Alt

Spaeher_01
Photo: DDPS

L’engagement des éclaireurs dure généralement plusieurs jours, durant lesquels ils évoluent soit en pleine nature soit en milieu urbain, par tous les temps. Pour que les cadres de l’ER inf 12 se familiarisent avec les différents aspects de ce type d’engagement, ils passent tout d’abord la nuit dans un campement avant d’apprendre les bases du tir avec une arme équipée d’une lunette de pointage. La leçon relative au tir sur des cibles mobiles est donnée par l’adj sof Valerio Cattani. Médiamaticien âgé de 31 ans, ce dernier travaille depuis 2016 sur la place d’armes de Coire. En tant que sous-officier de carrière des éclaireurs de l’ER inf 12, son quotidien est des plus variés : Cattani est en effet à la fois instructeur, coach et expert. Après avoir expliqué les différents postes aux éclaireurs, il accorde aux chefs de groupe un court instant pour se pencher à nouveau sur le déroulement de la leçon. « J’aime beaucoup enseigner la matière en trouvant un juste équilibre entre la théorie et la pratique. C’est un défi de tous les jours que de transmettre mon savoir de manière claire, en tenant compte du groupe cible. »

Le sous-officier de carrière ne se contente pas d’assurer l’instruction : en tant que coach, il travaille également avec les jeunes cadres de l’ER. « Nous autres, sous-officiers de carrière, nous sommes pendant l’ER les interlocuteurs des recrues et des cadres qui prennent part à l’instruction ; en parallèle, nous accompagnons les jeunes cadres dans leurs fonctions », explique Cattani. Il apprécie de pouvoir aider les autres grâce à ses connaissances militaires et à ses aptitudes pratiques. Ce qui fait tout l’intérêt de la tâche du sous-officier de carrière, c’est de pouvoir mener un groupe dans un cadre professionnel atypique, alliant technique et instruction, tout en promouvant un certain esprit d’équipe et la recherche permanente de solutions.