print preview Retour Page d'accueil

L’armée est là lorsque l’on a besoin d’elle

Ces dernières semaines, ces derniers mois, des milliers de militaires ont été mobilisés. Dans toute la Suisse, ils ont fourni une importante contribution à la protection de la frontière nationale et du système de santé publique, et rempli ainsi une des missions constitutionnelles de l’armée, l’appui aux autorités civiles.

08.06.2020 | Communication Défense, Eve Hug

Titelbild_6877_D3_460
(Photo : VBS/DDPS, Alexander Kühni, Sam Bosshard)

L’armée constitue la réserve stratégique à disposition du gouvernement de notre pays. En tout temps, elle doit être prête à intervenir pour protéger la population en remplissant une large palette de tâches. En tant qu’instrument de sécurité multifonctionnel de la Confédération, elle contribue à la protection intégrale du pays, de notre population et de nos infrastructures critiques, et ce dans quelque situation que ce soit.

Prêter main-forte, immédiatement

L’armée a démontré clairement ses compétences et sa disponibilité pendant l’engagement CORONA 20. En un temps record, des milliers de militaires ont pu être mobilisés et engagés là où l’on avait besoin d’eux. Au bénéfice d’une instruction approfondie, ils ont aussi pu mettre à disposition en urgence tout l’équipement requis, comme des conteneurs pour les hôpitaux, des respirateurs et des véhicules de transport. Ainsi, ces militaires ont fourni jour après jour une importante contribution à la protection du pays et de notre population.

Anticiper et préparer

Dans la situation actuelle, nous avons pu voir à quel point il est important d’être préparés. Lorsqu’une situation se produit, il est souvent trop tard pour organiser au pied levé le matériel ou le personnel requis. Afin que les prestations puissent être fournies immédiatement, celles-ci doivent être disponibles en tout temps. Dans le cas de l’armée, ceci n’est pas seulement valable en cas d’appui offert aux autorités civiles pour surmonter une situation d’urgence, mais aussi pour toute mission figurant dans la Constitution, à savoir la défense, la sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien ou la promotion de la paix. Sans les personnes formées de façon adéquate et sans l’équipement requis, l’armée ne peut pas remplir ses missions. Pour la conseillère fédérale Viola Amherd, cheffe du DDPS, s’exprimant quant au rôle de l’armée : « Il s’agit de protéger toute la population suisse, de protéger notre pays ainsi que l’infrastructure nécessaire pour garantir le fonctionnement de notre société, de notre État et de notre économie ».

Engagés au quotidien

L’armée n’est pas seulement engagée lorsque l’on a besoin d’elle en urgence. Les militaires fournissent en effet des prestations de base 365 jours par an. Les Forces aériennes surveillent par exemple en permanence par radars l’espace aérien au-dessus de la Suisse. Seule l’armée possède les moyens nécessaires pour contrôler le respect des règles du trafic aérien, pour aider les avions en détresse et pour assurer la sécurité dans la troisième dimension. Par ailleurs, l’armée entretient des infrastructures de communication protégées contre les cyberattaques, soutient au besoin la police et le Corps des gardes-frontière dans la recherche de personnes portées disparues, transporte des troupes, du matériel ou des personnes, et fournit beaucoup de prestations, petites et grandes, à l’occasion de manifestations régionales et nationales.

En fin de compte, l’armée forme un système global. Seulement lorsque toutes ses composantes disposent des ressources requises en personnel et en matériel, l’armée dans son ensemble peut remplir ses missions constitutionnelles : aide, protection et sécurité pour la Suisse et sa population, en toutes situations.

Les missions de l’Armée suisse sont détaillées dans la Constitution ainsi que dans la loi sur l’armée. Selon l’art. 58 Cst., ses tâches centrales sont la défense, la sauvegarde de la souveraineté sur l’espace aérien, la promotion de la paix et l’appui aux autorités civiles. En tout temps, l’armée doit pouvoir remplir l’ensemble des prestations demandées et se développer en conséquence. À cet effet, les directives politiques et juridiques, les moyens financiers et les ressources en personnel disponibles, les possibilités technologiques, les réalités culturelles ainsi que les expériences et leçons tirées des exercices et engagements des propres troupes et de celles des autres forces armées jouent un rôle essentiel. En tenant compte de tous ces facteurs, l’armée détermine son organisation, la manière dont elle aborde ses missions, le matériel (systèmes d’armes, véhicules, équipement, munitions, etc.) dont elle a besoin pour ce faire, comment la troupe doit être instruite et, en fin de compte, engagée.