print preview Retour Page d'accueil

« Cool et variée » : deux adjectifs qui décrivent la formation collaborative entre l’Université de Lucerne et la Formation supérieure des cadres de l’armée

Les cadres civils peuvent apprendre à utiliser les instruments de conduite militaire. Lors de la formation du MAS in effective leadership, les cadres de l’Université de Lucerne enseignent des aspects scientifiques du commandement. En parallèle, ils mettent en pratique ce qui a été appris lors des modules de la Formation supérieure des cadres de l’armée. La formation se termine avec l’exercice sur le simulateur de conduite.

17.06.2020 | Communication Défense, Michelle Steinemann

La police cantonale de Lucerne et le complexe hôtelier Bürgenstock ont apporté leur soutien à l’exercice.

À l’école EMG à Kriens, deux femmes et six hommes travaillent sans relâche. Ils ne parlent qu’en cas de nécessité. Le reste du temps, ils sont concentrés sur leur tâche. Pour le scénario de l’exercice final du stage du MAS in effective leadership, le Conseil fédéral a, dans un délai extrêmement court, proposé d’organiser une conférence pour la paix. Cette conférence s’est tenue dans le complexe hôtelier Bürgenstock. Les huit participants devaient, en tant que personnel du comité d’organisation, planifier et diriger la conférence. Il s’agit du premier programme de perfectionnement collaboratif entre l’Université de Lucerne et la Formation supérieure des cadres de l’armée.

Diriger en respectant des délais très courts

Pendant une semaine, les organisateurs ont planifié cet événement d’ampleur internationale. Au cours des semaines qui ont suivi, quatre jours ont été dédiés à la planification du simulateur de conduite de la FSCA à Kriens. Comme prévu, tout ne s’est pas déroulé sans difficultés et les organisateurs ont dû réagir rapidement et de manière professionnelle face aux imprévus. Pour le scénario, la direction de l’exercice a imaginé, entre autres, des accidents de véhicules, des présences d’intrus, des fausses informations, ou encore un décès.

Des représentants de la police cantonale de Lucerne ainsi que de la direction du complexe hôtelier ont aussi participé à l’exercice. Ils ont pu, en même temps, jouer le rôle des partenaires civils. Marcel Scherrer, responsable de la sécurité du complexe hôtelier a particulièrement apprécié la structure de l’exercice. Selon lui, le scénario était très proche de la réalité. Il a ajouté que de tels incidents s’étaient déjà produits exactement de cette manière au sein de l’hôtel.

Le stage se caractérise notamment par le transfert de compétences utiles pour la conduite dans des situations d’urgence. Parmi ces compétences, nous pouvons notamment citer la mise en place et le fonctionnement efficace de la gestion de l’information et la prise de décisions systématique selon les informations à disposition (ou parfois leur absence). Les facteurs humains font l’objet d’une attention particulière. Reto Wegmann, directeur du stage, explique pourquoi l’Université de Lucerne a choisi la FSCA en particulier. Il affirme que la FSCA est une institution reconnue dans le monde de la formation. Elle convient donc particulièrement bien à la collaboration pour enseigner et entraîner, en se fondant sur la pratique, le thème principal de l’Université : la conduite efficace dans des situations exigeantes.

Des participants enthousiastes

Nadine Arnold, responsable du bureau de coordination de l’organisation d’urgence du canton de Nidwald, n’a pas suivi de formation militaire mais, selon elle, tous les instruments de conduite militaires ont été présentés de façon à ce que les personnes du domaine civil puissent les comprendre et les utiliser, même sans connaissances militaires. Gino Clavuot, responsable de l’analyse des dangers pour le canton des Grisons, a trouvé que le lien entre la théorie et la pratique était réussi. Selon lui, la formation était cool et variée. Les contenus ont pu être approfondis et traités en pratique lors d’échanges avec les professeurs, sans avoir à endurer le côté trop scientifique.

Master of Advanced Studies

Le MAS in effective leadership se divise en trois certificats d’études avancées (CAS) et un module de master basé sur ceux-ci, obtenu après avoir rendu un mémoire. Les trois stages s’intitulent « Decision Making and Leadership », « Human Factors in Leadership » et « Information Management and Leadership ». Les cours des CAS sont donnés toute l’année et le MAS dure deux ans au total.

MAS Effective Leadership