print preview Retour Page d'accueil

Le coronavirus n'arrête pas l'aide humanitaire

Dix enfants russes atteints d'un rétinoblastome ont atterri à Genève début mai dans le cadre d'un transport humanitaire organisé par le DFAE. Ces enfants devaient se rendre impérativement à l'hôpital ophtalmique Jules-Gonin de Lausanne, spécialisé dans le traitement de ce cancer des yeux. Le DDPS et l'Armée suisse ont apporté leur aide en transportant les enfants et leurs mères de l'aéroport jusqu'à Lausanne.

14.05.2020 | Communication Défense, Anthony Favre


Le premier jet s'est posé à l'aéroport international de Genève le 6 mai en fin de journée, avec à son bord les cinq premiers enfants, chacun accompagné de sa mère. Parmi eux se trouvaient le jeune Roman, et sa maman, Ilona, soulagée d'être arrivée en Suisse et reconnaissante envers toutes les personnes qui ont rendu ce voyage possible. Comme pour leurs neuf autres compatriotes, leur venue en Suisse était prévue mais empêchée par la suspension des vols en raison du coronavirus.

Une situation urgente

Ces enfants sont atteints d'un rétinoblastome, forme agressive de cancer des yeux qui frappe essentiellement les enfants de deux à cinq ans. La maladie se développant très rapidement, un traitement immédiat est crucial pour éviter la création de métastases qui peuvent affecter le cerveau et entraîner la mort du patient. C'est pourquoi tous ces enfants doivent se rendre régulièrement à l'hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne, spécialisé dans le traitement de cette pathologie. 

La solidarité comme réponse à la crise

Cependant, en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19, les vols commerciaux en provenance de Russie étaient suspendus, mettant ainsi en péril la vie de ces enfants. Les familles concernées se sont alors tournées vers l'ambassade de Suisse à Moscou. Elles ont pu compter sur le soutien du DFAE, qui a organisé des vols spéciaux, financés par un mécène. Le DDPS et l'Armée suisse, par l'intermédiaire du colonel Bruno Russi, attaché de défense en Russie, ont également apporté leur soutien en prenant en charge le transport de ces enfants et de leurs parents de l'aéroport jusqu'à Lausanne. D'autres voyages de ce type sont prévus pour les mois à venir, jusqu'à ce que les vols commerciaux reprennent.