print preview Retour Page d'accueil

Deux ans pour un engagement colossal

Cette année encore, les autorités cantonales grisonnes peuvent compter sur l'appui de l'Armée suisse pour assurer la sécurité lors du WEF, qui se déroulera du 21 au 24 janvier prochain. Cet engagement qui mobilise jusqu'à 5'000 militaires sur différents emplacements, représente un travail énorme sur le plan logistique. Mais comment est organisée la planification logistique ? Edy Egli, conseiller logistique au sein de la Base logistique de l'armée, qui accomplit cette année son 16ème WEF, explique.

10.01.2020 | Communication Défense, Anthony Favre et Giorgio Krüsi

Titelbild_fr
La sécurité du WEF nécessite des kilomètres de clôtures et de câbles. (Photos: DDPS)
Edy Egli_Pass
Edi Egli, Conseiller logistique, Conduite logistique BLA

Edy Egli, quand a commencé la planification logistique pour le WEF 2020 ?

Il s'agit d'un processus permanent. Tout commence avec le plan des prestations de service (PPS). Ce plan qui établit l'engagement de la troupe est préparé deux ans à l'avance. La planification de l'édition 2020 du WEF a donc commencé en 2018. Et à l'heure actuelle nous préparons déjà l'édition de 2021.

 

Quelles sont les principales phases de cette planification ?

Comme mentionné, le PPS constitue la première étape. Ensuite, au mois de juin a lieu le dialogue logistique 1 avec tous les partenaires impliqués pour coordonner les besoins de chacun en matière logistique. Puis durant l'été, les différentes unités qui seront en service durant le Forum commandent le matériel nécessaire. En octobre a lieu un second dialogue logistique. Nous nous assurons que la planification se déroule comme prévue et que le matériel a été commandé en suffisance. Le cas échéant, nous prenons les mesures nécessaires. Il s'agit là de la dernière étape de planification avant l'entrée en service des troupes au début du mois de janvier.

 

Quels sont les défis en termes de ressources et de logistique ?

Il s'agit d'un engagement colossal qui implique les cinq centres logistiques de la BLA. Pour vous donner une idée, environ 1'500 véhicules sont engagés, dont plus ou moins 200 à disposition de la police cantonale des Grisons. On compte également 4'000 gilets pare-balles et 500 amplificateurs de lumière résiduelle.  En outre, environ 50km de clôtures sont installé.

Mais toute nos forces ne peuvent pas être concentrées à Davos. Un défi supplémentaire consiste à assurer nos prestations logistiques en parallèle. Par exemple pour le début de l'ER d'hiver, lors d'engagements au profit de plusieurs compétitions sportives internationales qui se déroulent simultanément ou encore en cas d'engagements imprévus.  

 

Comment est assurée la coordination avec les autres acteurs impliqués ?

L'Armée suisse – et donc la BLA – soutient le canton des Grisons lors de cet engagement. En parallèle, nous livrons aussi du matériel à la police cantonale, comme par exemple les véhicules, les clôtures et les amplificateurs de lumière résiduelle mentionnés précédemment. Pour ces deux missions, j'ai deux personnes de contact principales avec lesquelles je peux coordonner tous les besoins logistiques. Nous nous connaissons très bien, notamment parce que je suis responsable de ce dossier depuis 16 ans.

 

L'environnement particulier et les conditions météorologiques difficiles ont-ils un impact sur les prestations logistiques ?

Non. Peut-être que les délais durent parfois plus longtemps, mais l'armée doit être capable d'opérer dans toutes les conditions météorologiques. La météo à Davos est difficile, on le sait. Pour certains emplacements de la troupe, la BLA est responsable du déneigement. Lors de tels engagements, nous éprouvons quelques difficultés avec le matériel spécial. A titre d'exemple, les tenues d'hiver spéciales supplémentaires ne sont pas en quantité illimitée. Il s'agit donc pour nous de fixer des priorités dans la répartition de ce matériel.

 

Quelle plus-value le WEF représente-t-il pour la BLA ?

L'armée renforce le dispositif de sécurité du WEF depuis 30 ans. Cela nous a permis d'optimiser nos processus année après année. Nous avons également standardisé certains kits d'assortiment utiles pour la protection d'un objet ou pour un stationnement de défense sol-air.  Ainsi, l'engagement de sécurité à Genève au profit du Forum mondial pour les réfugiés en décembre dernier a également bénéficié de cette valeur ajoutée.

Photos

Thèmes associé

WEF