print preview Retour Page d'accueil

Du matériel militaire pour l'aide humanitaire: «une solution gagnant-gagnant»

L'Armée suisse donne régulièrement du matériel à des organisations d'aide humanitaire. Il s'agit de matériel mis hors service et destiné à la liquidation. Une solution qui profite à tout le monde.

09.01.2020 | Communication Défense, Anthony Favre

titelbild
En octobre 2019, l'Armée suisse a donné 500 lits et matelas dans le cadre de l'aide humanitaire pour aider la Grèce à faire face à la crise migratoire.

Des lits, des vêtements, des sacs de couchage, des véhicules et même des tables d'opérations: le matériel que les organisations d'aide humanitaire reçoivent régulièrement de l'armée est varié. Il s'agit de matériel mis hors service et destiné à la liquidation que l'armée met à la libre disposition de tiers pour des projets nationaux et internationaux. Dernier exemple en date, 500 lits d'hôpitaux militaires ont été transportés dans des camps de réfugiés sur les îles grecques, dans le cadre d'une opération humanitaire menée par la Direction du développement et de la coopération (DDC).

Des conditions à remplir

L'armée reçoit en moyenne une à deux demandes de don de matériel par mois de la part d'œuvres de bienfaisance. L'institution qui pose une demande fait d'abord l'objet d'une vérification pour s'assurer que le matériel ne tombe pas entre de mauvaises mains. Le secrétariat général du DDPS donne alors son feu vert et la Base logistique de l'armée (BLA) se charge de la mise à disposition du matériel. Sont exclus de ces donations les armes, les appareils électroniques ou le matériel informatique. De même, les emblèmes nationaux ou les uniformes sont exclus, afin d'éviter tout usage abusif.

De la Suisse jusqu'aux îles Salomon

Ce matériel trouve ainsi une seconde vie aux endroits les plus divers de la planète. En 2018 par exemple, 40 lits et du matériel d'hôpital avaient été envoyés sur les îles Salomon, dans l'océan Pacifique. Mais ces donations ne sont pas exclusivement envoyées à l'étranger. «Il y a quelques années, nous avons aussi reçu une demande d'une religieuse zurichoise pour des sacs de couchage pour les sans-abris», se rappelle Henrik Projer, collaborateur à la centrale d'engagement de la BLA.

En 2019, neuf associations ont pu profiter de tels dons. C'est le cas, entre autres, de l'association Planet-Vision, active au Togo pour offrir des soins ophtalmologiques aux enfants. Elle a reçu deux fourgons Mercedes Sprinter, qu'elle transforme actuellement en atelier d'optique. «Ces véhicules circuleront d'écoles en écoles pour des visites médicales. Grâce à ces véhicules, nous pourrons diagnostiquer et proposer des lunettes à beaucoup plus d'enfants. Merci l'Armée suisse !», explique le Dr. André Walser, président de l'association.

C'est le cas aussi de l'association Rock&Pearl qui se bat pour améliorer le quotidien des enfants en République démocratique du Congo. Elle a reçu cette année des textiles et du matériel de cuisine. «Ce n'est pas la première fois que nous obtenons du matériel militaire. La collaboration avec l'armée a toujours été excellente et efficace», s'est réjouie quant à elle la présidente Margret Kurz.

Une solution gagnant-gagnant

L'Armée se sépare ainsi gratuitement de son matériel surnuméraire et économise de la place dans ses centres logistiques. Les œuvres de bienfaisance quant à elles obtiennent du matériel en bon état et en font profiter des populations défavorisées. «C'est une solution gagnant-gagnant», résume Projer.

Photos