print preview Retour Page d'accueil

Des gens plein de courage

La Base d’aide au commandement (BAC) est en plein bouleversement. Des transformations de fond ont débuté en 2018, avec en ligne de mire le projet BAC 2022. C’est à mi-parcours que le divisionnaire Thomas Süssli remet le flambeau au brigadier Alain Vuitel. Un changement de capitaine en pleine tempête, ce qui explique pourquoi la cérémonie de remise du commandement, qui s’est déroulée à Berne, avait pour thème le courage et la volonté d’apprendre.

16.12.2019 | Communication Défense, Anna Muser

DSC_0005
Le divisionnaire Thomas Süssli, chef sortant de la BAC, a évoqué cette période qu’il qualifie comme l’un des moments forts de sa carrière professionnelle. (Photos: A. Muser)

« La BAC devrait être un fort, mais ce que je remets aujourd’hui s’apparente davantage à un tas de blocs de pierre accompagnés d’un plan de construction », a remarqué le divisionnaire Thomas Süssli, chef désigné de l’Armée, lors de son discours. « Cependant, je sais que le savoir et la vision nécessaires pour construire ce fort se trouvent ici, chez les personnes présentes dans la salle », a-t-il poursuivi. Durant la courte cérémonie, les quelque 60 cadres de la BAC ont pu revivre un condensé émotionnel des deux dernières années : respect, joie anticipée, fierté et un brin de nostalgie.

« La remise de commandement est une forme noble de changement à l’armée. Elle montre que le pouvoir n’y est pas attaché à une personne », a souligné le chef de l’Armée sortant, le commandement de corps Philippe Rebord, avant de prendre l’étendard des mains de Thomas Süssli pour le remette au brigadier Alain Vuitel. Ce dernier a aussi profité de l’occasion pour adresser quelques mots aux cadres de la BAC réunis : « Je me réjouis de pouvoir apprendre de votre expérience et j’ai besoin de vous. » Plusieurs défis attendent le nouveau chef de la BAC. Jusqu’à ce jour, l’ancien chef du Renseignement militaire la connaissait du dehors, en tant que client et bénéficiaire de prestations. Dans les semaines et les mois à venir, il découvrira comment cela se passe de l’intérieur.

Photos