print preview Retour Page d'accueil

Rencontre selon le Document de Vienne de l'OSCE organisée conjointement par la Suisse et l’Autriche

En tant qu’États participants de l’OSCE et aux termes du Document de Vienne 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité, la Suisse et l'Autriche organisent conjointement une rencontre internationale du 16 au 21 septembre. Ils contribuent à la mise en œuvre des mesures régionales et renforcent les relations étroites et les liens de coopération entre les États voisins. Jusqu’à 48 représentants militaires des différents États participants de l’OSCE, ainsi que des représentants de l’OSCE et d'autres organisations internationales sont attendus. La manifestation débutera le 16 septembre en Autriche (Linz). Le volet suisse aura lieu du 17 au 19 septembre en Suisse orientale et sur le Plateau. Les dernières parties du programme se dérouleront en Autriche le 20 septembre.

11.09.2019 | IB V, Matthias Erny

IMG_1520


La Suisse, en tant qu’État participant de l’OSCE et aux termes du Document de Vienne 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité (DV 11), est tenue d'inviter des représentants militaires internationaux tous les cinq ans pour une visite. Cette rencontre comprend une visite d’une base aérienne en activité, la visite d’une installation militaire ou d’une formation et, le cas échéant, la démonstration de nouveaux types de systèmes d’armes et d'équipements d’importance majeure.

Le volet suisse est prévu du mardi 17 septembre jusqu'au jeudi 19 septembre. Le programme comprend la visite des installations militaires avec les places de tir pour blindés de Hinterrhein (GR) et de Wichlen (GL). Ceci sera suivi par la démonstration en collaboration avec l'Allemagne du nouveau système de pose de ponts à Thoune (BE). Le dernier point du programme comprend la visite de la base aérienne de Payerne (VD).

Mesures de confiance et de sécurité (MDCS)

Le DV 11 requiert des États participants de l'OSCE un échange régulier d'informations au sujet des forces armées. Ceci inclut des visites d'inspection et d'évaluation sur le terrain afin de vérifier l'information transférée. Du côté opérationnel, l'Armée suisse est responsable de la mise en œuvre des MDCS du DV 11. Elle coordonne l'organisation et l'exécution des visites d'inspection et d'évaluation, par besoin aussi les observations, ainsi que les rencontres en Suisse, et elle dirige les activités MDCS à l'étranger.

Contribution pour la prévention de crises et l'instauration de la sécurité et de la stabilité en Europe

L'OSCE est la seule organisation de sécurité régionale dont la Suisse fait partie comme État participant à pied d'égalité. Comme petit État neutre, la Suisse a la possibilité de mettre en avant ses intérêts en matière de politique extérieure et de sécurité, tels que le respect du droit international et des droits de l'homme, la résolution pacifique des conflits, la politique d'armement et la coopération sécuritaire.

L'organisation des rencontres internationales offre à la Suisse une plateforme essentielle pour démontrer aux autres États participants de l'OSCE les concepts de la neutralité suisse, la qualité et l'efficacité du système de milice suisse ainsi que le concept de la défense nationale. La rencontre est liée à la dimension politico-militaire de l'OSCE: la transparence et les mesures de confiance contribuent à la prévention de crises et à l'instauration de la sécurité et de la stabilité en Europe. L'application correcte et complète des engagements renforce la crédibilité de la Suisse dans les négociations internationales. Ceci permet à la Suisse d'apporter des contributions substantielles, de faire valoir ses propres intérêts et de mettre ainsi en avant les intérêts du DDPS et de l'Armée suisse.

L'organisation pour la rencontre 2019 va bon train. Au-delà de la coordination et de la communication avec l'Autriche et l'Allemagne, la visite exige une excellente collaboration entre les Forces aériennes, l'armée et les différents points de contacts civils afin de gérer à la fois le contenu et l'organisation logistique de la rencontre. Des militaires professionnels et 11 soldats de milice sont en service pour la mise en œuvre de la rencontre.