print preview Retour Page d'accueil

À la pêche aux explosifs dans le Lac Bleu

La semaine passée, des spécialistes du commandement Déminage et élimination de munitions non explosées (DEMUNEX) ont fouillé le lac de montagne Lai Blau (ou Lac Bleu) sur la commune grisonne de Medel (Lucmagn) à la recherche de ratés. Pendant des décennies, la région a servi de zone des buts à l’artillerie et à l’infanterie. Malgré des campagnes régulières, des rebuts de munitions refont toujours surface. L’alerte a pu être levée à la fin de cet engagement.

02.08.2019 | Communication Défense, Michael Senn

Les deux plongeurs en route pour le lac, juste avant la première investigation. (Photos: DDPS/Michael Senn)

Entre le Piz Scopi et le bassin de retenue créé par le barrage de la société Kraftwerke Vorderrhein (Forces motrices du Rhin antérieur) se trouve le Lac Bleu, à une altitude de 2400 mètres environ. Paradis des pêcheurs et des randonneurs, il est fréquenté à la fois par les touristes et par la population locale, si bien que des restants de munitions y sont souvent retrouvés, notamment suite à un éboulement ou à la fonte des neiges. C’est pourquoi le président de la commune, Rico Tuor, a pris contact avec l’armée, qui a envoyé sur place deux spécialistes du commandement Déminage et élimination de munitions non explosées (DEMUNEX), accompagnés d’un plongeur du bataillon d’intervention d’aide en cas de catastrophe (bat interv acc).

Des tonnes de résidus accumulés

L’artillerie et l’infanterie se sont exercées dans cette zone pendant une centaine d’années, utilisant aussi le cirque de montagnes comme zone des buts pour les obusiers, les lance-mines et les canons de forteresse. Autant dire que du matériel s’est amassé au fil du temps. « Depuis l’an 2000, nous avons extrait presque 60 tonnes de rebuts de munitions dans cette région pour les éliminer », précise le sergent-major chef Jürg Gartmann, sous-officier de carrière spécialiste de la division territoriale 3 (div ter 3). Bien que le lac lui-même n’ait jamais été ciblé, on retrouve des éclats et toutes sortes de matériel sur ses berges. Il n’était donc pas invraisemblable que les eaux en contiennent aussi.

C’est pourquoi deux plongeurs ont épluché le fond du lac, en deux expéditions d’une heure, à la recherche essentiellement d’éventuels ratés. La vision réduite dans ces eaux de fonte glacées ne les a pas empêchés de pouvoir affirmer en fin de compte, sans doute possible après leur deuxième investigation, qu’aucun raté n’y avait atterri. Ils n’ont ramené au bord que de rares éclats et résidus de munitions, qui seront éliminés dans les règles de l’art au Centre de compétences NBC-DEMUNEX de l’armée.

La commune comme le service cantonal de la chasse et de la pêche ont accueilli la nouvelle avec soulagement. Car si les spécialistes avaient retrouvé un raté, le lac aurait dû être entièrement vidé pour le faire exploser sous contrôle. Les responsables locaux peuvent désormais gérer en toute tranquillité les ressources piscicoles, le lac ayant été repeuplé artificiellement. Quant aux spécialistes du commandement DEMUNEX, ils peuvent se dédier à d’autres interventions. Ce ne sont pas les occasions qui manquent puisque la Centrale d’annonce des ratés intégrée au Centre de compétences NBC-DEMUNEX enregistre plus de 600 annonces par an.

 

 

Photos

Les ratés

Par ratés, on entend des munitions qui n’ont pas ou pas entièrement explosé, parce qu’elles ont atterri dans l’eau, dans la neige ou dans un sol mou, ou qu’elles ont ricoché sur des pierres par exemple. On trouve souvent des ratés et des restes de munitions sur des places de tir, dans les zones des buts en montagne, sur des glaciers, mais aussi chez des particuliers, parfois après leur décès, dans leurs souvenirs du service militaire, même s’il est interdit de les conserver en raison du danger (sérieux) qu’ils représentent.

Pour éviter tout accident, il importe de respecter les consignes suivantes :  ne jamais toucher l’objet – marquer l’emplacement – annoncer la découverte.

 

Annonce des ratés

  • Si, au moment de l’annonce, vos moyens de communication sont limités, veuillez signaler votre découverte en appelant le 117.
  • Vous pouvez également télécharger notre application d’annonces des ratés dans l’App Store d’Apple (pour iOS) ou sur le Google Play Store (pour Android) en recherchant « annonce ratés ».
  • Enfin, il est aussi possible de remplir le formulaire d’annonce en ligne.