print preview Retour Page d'accueil

Instruction pour des engagements de promotion de la paix en faveur de l’ONU

Depuis 1953, l’Armée suisse s’engage dans la promotion militaire de la paix à l’étranger. En tant qu’observateurs militaires, officiers de liaison ou officiers d’état-major non armés, les officiers suisses sont déployés pour des missions de l’ONU dans le monde entier. Fin juin 2019, le grand exercice final du cours international annuel pour observateurs militaires suisses de l’ONU (SUNMOC) a eu lieu dans la région d’Appenzell.

10.07.2019 | Communication Défense, Eve Hug

DSC00793
Fin juin 2019 a eu lieu l’exercice final du cours international d’observateurs militaires suisses de l’ONU (SUNMOC). (Photos: Eve Hug)

Avant d’envoyer des militaires suisses dans le cadre d’un engagement de promotion de la paix, ces derniers sont instruits au Centre de compétences Swissint sur la place d’armes de Wil in Stans-Oberdorf. Les officiers y accomplissent le cours international dispensé en langue anglaise et destiné aux observateurs militaires suisses de l’ONU (SUNMOC). De nombreux officiers étrangers de différents pays y participent. Ils sont formés par une équipe internationale d’instructeurs expérimentés. 

Cours axé sur l’instruction pratique

Le cours comprend des séquences de formation théoriques ainsi qu’une variété d’exercices pratiques. En théorie, les officiers sont informés des risques et défis possibles et doivent ensuite appliquer ce qu’ils ont appris directement dans la partie pratique. Différents scénarios d’exercice confrontent les participants à des situations qui ont réellement eu lieu lors de missions de l’ONU et leur permettent ainsi de faire leurs premières expériences. Les officiers apprennent à garder leur calme dans des situations stressantes et à ne pas perdre de vue la mission à accomplir. De plus, le cercle international des participants permet d’établir les premiers contacts et d’exercer la collaboration au sein d’équipes internationales. L’Armée suisse veille ainsi à ce que les participants soient préparés de manière optimale à un éventuel engagement. 

Exercice final SUNMOC

À l’issue du cours d’observateurs militaires suisses de l’ONU, un exercice final transfrontalier est organisé conjointement avec les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Autriche. Pour les participants internationaux (20 Suisses et 22 officiers de 13 pays différents), cet exercice représente le moment fort de leur instruction. Afin d’obtenir le meilleur effet didactique, les participants sont délibérément amenés à leurs limites de résistance et l’exercice est conçu pour être aussi réaliste que possible. Grâce à un grand nombre d’acteurs impliqués, la zone transfrontalière entre les trois États située au bord du lac de Constance devient provisoirement l’État fictif Centland où les participants sont engagés dans une mission de maintien de la paix.    

Gros effort, gros effet

À l’exercice sont associés non seulement des militaires, mais aussi quelques acteurs civils afin de mettre à l’épreuve les capacités des officiers et de donner vie à l’État fictif. Pour chaque participant, il y a trois autres personnes prêtes à jouer des rôles pour amener les officiers dans des situations toujours nouvelles et difficiles. Répartis entre les équipes de base TANGO et ROMEO, ils doivent mettre en œuvre toutes les compétences acquises au cours des dernières semaines : patrouiller et observer la situation, recueillir et vérifier des informations, mener des négociations et servir de médiateur entre les acteurs, sans oublier d’assurer leur propre sécurité. Si, par exemple, le commandant de l’armée nationale du Centland fait irruption de manière inattendue lors d’un rapport avec une escorte armée, il est important de rester calme, d’agir de manière réfléchie et de choisir les bons mots. Des erreurs peuvent rapidement conduire à une escalade de la situation. L’officier se montre toutefois plus résistant, applique ce qu’il a appris au cours des dernières semaines et est capable de désamorcer la situation.     

Objectifs d’apprentissage atteints

Toutes les séquences d’exercice se déroulent sous l’œil attentif des instructeurs expérimentés du Centre d’instruction Swissint. Ils observent les actions et les réactions des participants et transmettent ultérieurement leurs commentaires. À la fin du cours d’observateurs militaires suisses de l’ONU (SUNMOC), les diplômés connaissent l’organisation, les structures et le rôle de l’ONU ainsi que d’autres acteurs participant à des missions de promotion de la paix. Ils sont également conscients des défis auxquels ils pourraient être confrontés dans leur fonction d’observateur militaire de l’ONU et savent comment se comporter dans un environnement international. En situation de crise, il ne s’agit pas seulement d’accomplir une mission : sa propre sécurité prime.