print preview Retour Page d'accueil

Le réseau diplomatico-militaire de l'Armée suisse à l'étranger

Lorsque l'on parle des activités de l'Armée suisse à l'étranger, on pense en premier lieu aux opérations de maintien de la paix, aux activités de déminage, ou éventuellement aux officiers et sous-officiers de carrière bénéficiant d'une formation à l'étranger (LAK). Or, l'Armée suisse est également active à l'étranger via son réseau diplomatico-militaire, qu'il s'agit de ne pas oublier.

17.06.2019 | Colonel Marc-Alain Stritt, Chef Engagement des Attachés de défense

TdM_f
Inauguration de la nouvelle Ambassade à Amman par le CF I. Cassis.

Le réseau diplomatico-militaire, ou réseau extérieur de l'Armée, est un instrument de la «diplomatie de défense». Celle-ci est définie comme le champs d’action des forces armées dans le domaine de la coopération de sécurité bi- et multilatérale ainsi que dans la représentation des intérêts militaires à l’étranger. Elle se définit aussi comme l’ensemble des moyens par lesquels les Ministères de la défense ou les forces armées établissent et maintiennent des relations mutuelles, se basant sur un ensemble de canaux de communication étatique utilisé par les acteurs militaires. Elle englobe toute action entreprise par les forces armées en vue d’échanger des informations, de coopérer, de contribuer à réduire les tensions internationales, de prévenir les conflits et de gérer les crises.

En ce début de 21ème siècle, la signification et l'importance de la diplomatie de défense comme instrument de représentation et de sauvegarde des intérêts nationaux dans le contexte international sont croissantes. Le contexte politique et sécuritaire actuel est complexe et très volatil. Le grand nombre d'acteurs impliqués, leur nature (étatique ou autre) ainsi que la surdose d'informations disponibles, qu'elles soient vraies ou fausses (fake news), compliquent l'appréciation de situation et rendent de ce fait une prise de décision fondée de plus en plus difficile. Dans ce contexte, la Suisse entend disposer sur place, à l'étranger, de ses propres sources de collecte et de traitement de l’information et de ses propres canaux de représentation de ses intérêts militaires. Le réseau militaire extérieur, et en particulier les Attachés de défense, est l'instrument à cette fin.

L'Armée suisse compte actuellement un réseau extérieur de 21 postes. Il s'agit des 18 postes d'Attachés de défense et des trois postes auprès des Organisations internationales. Avec les accréditations secondaires et le statut d'observateur, ce dispositif permet à la Suisse un accès direct aux Ministères de la défense et aux forces armées de 57 Etats et aux organes politico-militaires de cinq Organisations internationales (ONU, OSCE, OTAN, Union Européenne UE et Union Africaine UA). Les représentants militaires à l'extérieur (Attachés de défense, Représentant militaire et Conseillers militaires) sont des officiers spécialement sélectionnés et instruits en vue de ces tâches exigeantes. Ils sont déployés pour des périodes de trois à quatre ans auprès des représentations diplomatiques du DFAE.

Le Conseil fédéral a récemment confirmé l'importance qu'il accorde au réseau militaire extérieur. Par sa décision du 31 janvier 2018, il a en effet chargé le DDPS de renforcer ce réseau en ouvrant de nouveaux postes d'Attachés de défense en Ukraine, à Singapour et en Afrique subsaharienne. La mise en œuvre de cette décision est en cours et sera achevée en 2020.

Photos

Thèmes associé

Missions à l’étranger