print preview Retour Page d'accueil

50 ans de la place d’armes de Bure : l’Ajoie au centre de l’attention

Un demi-siècle s’est écoulé depuis l’ouverture de la place d’armes de Bure, dans le canton du Jura : un événement qu’il convenait de célébrer comme il se doit. Le vendredi 15 juin, le commandant de la place d’armes, le colonel EMG Philippe Brulhart, a invité à Bure des représentants du monde politique, de l’armée et de l’économie le jour précédant l’ouverture des portes au grand public.

18.06.2018 | Communication Défense

Soldats du bataillon mécanisé 17

« Je suis ravi que vous ayez tous décidé de venir à Bure », s’est félicité le colonel Brulhart en accueillant ses hôtes. « Vous démontrez ainsi votre attachement non seulement à notre pays, mais aussi à notre armée. »

Nathalie Barthoulot
La cheffe du Département de l’intérieur jurassien, Nathalie Barthoulot.

Ensuite, Nathalie Barthoulot fut la première oratrice invitée à prendre la parole. La cheffe du Département de l’intérieur du canton du Jura a présenté l’histoire mouvementée de la place d’armes, une histoire étroitement liée à la fondation du canton. Dans les années 60, la population s’est montrée plutôt sceptique quant à la construction d’une place d’armes dans sa région. Le fait que seuls des hôtes de marque étaient présents à l’ouverture du site, en 1968, alors que les habitants de la région n’étaient pas invités, n’a pas contribué à réconcilier l’armée et les opposants à la place d’armes. Cependant, les rapports entre les autorités militaires et la population ont fini par se détendre. L’armée a fortement contribué au développement de Bure, de l’Ajoie et du canton du Jura en général. Madame Barthoulot a tenu à remercier particulièrement le colonel Brulhart de son engagement ainsi que de sa recherche continue du dialogue avec la population et le monde politique qui a permis de réduire les craintes et les tensions.

Le commandant de corps Baumgartner et le colonel EMG Brulhart faisant le salut devant le monument
Le commandant de corps Baumgartner et le colonel EMG Brulhart faisant le salut devant le monument.

Le chef du commandement de l’Instruction, le commandant de corps Daniel Baumgartner, a également exprimé sa gratitude au commandant de la place d’armes lors de son allocution. Il a souligné que Bure, la plus grande place d’armes de Suisse, a un impact positif sur la région, et ce, à différents niveaux : « Avec plus d’une centaine de millions de francs investis au cours des ans et 129 employés civils à ce jour, l’Armée suisse est devenue un partenaire incontournable dans la région. »

Hier, aujourd’hui, demain, tels étaient les thèmes clés du discours du colonel EMG Brulhart. En 1957, la Confédération a approuvé un crédit de 20,2 millions de francs pour la construction de la place d’armes. Les travaux ont débuté en 1960 et se sont achevés en 1968 avec l’ouverture du site. Le commandant a expliqué que l’infrastructure est en cours de renouvellement, la rénovation de la salle polyvalente se profilant notamment à l’horizon : « Les dortoirs avec 20 lits appartiennent au passé. Le 1er septembre 2019, la nouvelle caserne des officiers sera ouverte et portera le nom du premier commandant de la place d’armes, le colonel EMG Johann Rudolf Hüssy. » Parmi toutes les étapes de construction qui se sont succédées, le colonel Brulhart a souligné l’importance de la création du village d’exercice de Nalé, inauguré en 2003. Il a indiqué que l’aménagement de rivières artificielles, la mise en place de pistes supplémentaires et l’agrandissement du village d’exercice sont prévus pour bientôt. Des zones industrielle et résidentielle doivent aussi être bâties afin de pouvoir entraîner le combat urbain de façon plus réaliste. Grâce à la collaboration sur place avec RUAG Training Support, des simulations des plus modernes peuvent être réalisées à Nalé aujourd’hui.

Peu après, les visiteurs ont eu la chance de pouvoir assister à une telle simulation en direct. Sous le commandement du lieutenant-colonel EMG Pierre-Olivier Moreau, le bataillon mécanisé 17 a fait une démonstration du combat de chars et du combat urbain dans le village d’exercice de Nalé.

Après une visite guidée de la centrale d’engagement destinée aux exercices de combat, le colonel Brulhart et Madame Barthoulot ont clos la journée en dévoilant un monument érigé en l’honneur du jubilé de la place d’armes de Bure. Comme l’a souligné le colonel Brulhart, ce monument dédié à l’infanterie, à l’artillerie, aux troupes blindées et aux sapeurs de chars devra rester en place au moins pendant le demi-siècle à venir.

La journée portes ouvertes, qui s’est déroulée le samedi 16 juin, a été un franc succès, ce d’autant que la météo était aussi de la partie. Quelque 10 000 curieux ont été séduits par les exercices de combat, les visites des bâtiments rénovés et les démonstrations aériennes du PC‑7 Team, d’un Super Puma et d’un F/A‑18 Hornet.