print preview

Retour Page d'accueil


Dans le garage temporaire des pompiers

À l’instar de l’armée suisse, les pompiers de Davos sont organisés en un système de milice et engagés en faveur du WEF. Il s’agit d’énièmes garants de la sécurité de la manifestation. Pendant la semaine lors de laquelle a lieu la rencontre, les services du feu de la station grisonne sont en alerte générale.

21.01.2023 | CUMINAIVEL | rb/fe

Le garage est petit et ne paie pas de mine. Pourtant, sa situation, à quelques mètres du Centre des Congrès, constitue un avantage indéniable pour les pompiers, tous engagés à titre volontaire. Pendant le WEF, ils louent ce garage pour disposer d’un emplacement supplémentaire. «D’ici, nous rejoignons le secteur du WEF beaucoup plus vite qu’à partir de la caserne», explique le commandant des pompiers de Davos Renzo Savoldelli.

L’emplacement à proximité immédiate des activités organisées dans le cadre du WEF est en engagement depuis 2019. Les quantités de neige tombée l’année d’avant sont à l’origine de son organisation. En effet, l’état chaotique du trafic avait alors non seulement agacé les habitants du village, mais aussi bloqué les routes d’accès des pompiers et compliqué leur engagement.

Flexibilité des employeurs requise

Pendant le WEF, trois membres des pompiers de Davos sont présents sur l’emplacement temporaire et prêts à s’engager du matin au soir: un responsable d’engagement, un machiniste et un porteur d’appareil respiratoire. Au total les services du feu de Davos sont composés de 100 volontaires.

À l’instar de nombreux militaires, les pompiers effectuent leur service à côté de leur métier au civil. Le commandant Renzo Savoldelli, employé au service d’évacuation des eaux usées de la station grisonne, travaille dans la même équipe que le responsable de la patinoire où s’entraîne le HC Davos Jörg Ammann. «Nos employeurs doivent faire preuve de flexibilité, de sorte que nous conservions notre degré de préparation», explique le commandant Savoldelli, qui est membre des pompiers de Davos depuis plus de 20 ans.

Emplacement militaire rattaché au système d’alarme

«Jusqu’à présent, nous devons intervenir un peu plus que d’habitude», affirme Renzo Savoldelli à propos de l’engagement autour du WEF 2023.

Pendant les jours où le monde à les yeux rivés sur les Grisons, les services du feu de Davos peuvent toujours compter si nécessaire sur le soutien des pompiers des communes voisines et des militaires. «Sur la piste d’atterrissage pour hélicoptères au bord du lac de Davos, l’armée exploite un emplacement disposant de véhicules d’extinction. Cet emplacement est rattaché à notre système d’alarme», explique le commandant Savoldelli. De plus, les spécialistes NBC de l’armée se tiennent aussi à disposition.

La collaboration entre les services du feu de Davos et l’armée repose toujours sur la réciprocité. «Nous avons prêté une partie de notre matériel aux pompiers militaires de la piste d’atterrissage près du lac de Davos. En cas d’urgence, ce sont eux qui assurent à notre place les sauvetages sur le lac», conclut Renzo Savoldelli. La collaboration avec l’armée fonctionne donc très bien. Fort heureusement, un engagement commun de grande ampleur n’a encore jamais eu lieu.


Retour Page d'accueil