print preview

Retour Page d'accueil


Le couteau suisse: une tradition faite pour durer

Un couteau chinois pour des soldats suisses? On n’en est pas passé loin. Au final, c’est la raison qui l’a emporté: le couteau de poche de l’armée suisse a toujours été et restera fabriqué dans le canton de Schwytz. Là-bas, on sait raconter des histoires palpitantes.

15.01.2023 | CUMINAIVEL | ft/fe

Certaines obligations militaires ont une très faible cote de popularité auprès de la troupe. Parmi ces obligations figurent le démontage de l’arme ou le cirage des bottes de combat. Quel plaisir pour le soldat d’entendre que, bien évidemment, le nouveau couteau Victorinox demande très peu d’entretien!

Nous parlons ici du couteau de l’armée suisse utilisé depuis 2008. Il est un peu plus grand que son mondialement connu prédécesseur argenté. De plus, il dispose de fonctions supplémentaires. En revanche, une chose n’a pas changé: le couteau de l’armée suisse est toujours produit par l’entreprise Victorinox, sise dans le canton de Schwytz. Or, cette réalité n’a rien d’une évidence. En effet, lorsque la Confédération a commandé le nouveau couteau, il a fallu composer avec les règles de sous-traitance internationales. La question était de savoir si les producteurs étrangers devaient aussi être pris en considération. Des couteaux chinois entre les mains de militaires suisses? Voilà une idée bien curieuse. L’image du soldat s’en serait retrouvée écornée.

Le couteau de poche: un scalpel

Tout est donc resté comme avant: Victorinox continue de produire les couteaux de l’armée suisse. Depuis plus de 125 ans, les lames sont aiguisées à Ibach (SZ), et avec talent. Les couteaux suisses sont connus dans le monde entier, aident à se sortir de situations bien délicates et peuvent même sauver la vie. C’est en tout cas ce que donnent à penser de nombreux comptes rendus. En voici quelques exemples: un pilote de montgolfière n’aurait jamais battu un vol record s’il n’était pas parvenu à détacher les sacs de lestage avec le couteau de l’armée suisse; un médecin n’aurait jamais sauvé la vie d’un enfant suffocant en pratiquant une trachéotomie à l’aide d’un couteau de poche. Les militaires de l’armée suisse ont sans doute eux aussi quelques anecdotes à raconter. En fin de compte, le couteau de l’armée est un compagnon fidèle dans le quotidien des militaires.

Quelques chiffres

Jusqu’en 2013, les couteaux de l’armée suisse étaient produits non seulement par Victorinox, mais aussi par Wenger. Comme Victorinox a racheté cette entreprise, la manufacture d’Ibach est désormais seule productrice et livre à l’armée suisse entre 15 000 et 20 000 couteaux par année. Parmi tous ces couteaux figure notamment le célèbre couteau de poche. Le modèle actuel date de 2008. Victorinox produit environ 400 autres modèles. La firme livre aussi d’autres produits. À titre d’exemple, l’armée a pu se procurer en 2022 la pince SWISSTOOL pour les nouveaux outils de pionnier. À l’inverse, Victorinox a arrêté la production de baïonnettes et de poignards pour officiers (informations fournies par Victorinox à la demande de la rédaction de Cuminaivel).


Retour Page d'accueil