print preview Retour Page d'accueil

Du chocolat militaire à la récré

C’est sans doute le cantonnement le plus particulier pendant le WEF: écoliers et militaires se rencontrent chaque jour sous le même toit. Et quand l’armée est présente, les enfants veulent bien entendu en profiter.

20.01.2020 | CUMINAIVEL | mr/fe

Du chocolat militaire à la récré

 

Aujourd’hui, dans cette cour de récréation, c’est comme à l’époque, quand l’armée était au village. Lorsque nous étions enfants, nous avions toujours les yeux remplis d’espoir devant les militaires et les mains tendues pour leur demander des biscuits et du chocolat militaire. Les années ont passé, mais rien n’a changé. Dans cette cour de récréation, les élèves de l’école primaire et du jardin d’enfant piétinent d’impatience pour nous demander la même chose. Les yeux brillent toujours autant lorsqu’un soldat offre du chocolat militaire aux enfants.

La protection personnelle passe avant tout

À présent, cette cour de récréation et le bâtiment scolaire rappellent plus une place d’armes qu’une école : la salle de gymnastique sert de Mag Mat, et le poste de commandement a investi les locaux de l’école. Le premier-lieutenant Jean-Marc Ruchet de la cp inf mont 29/1 nous explique pendant le tour du propriétaire que la protection personnelle passe avant tout: «Même si ce cantonnement est intégré dans une école, nous devons nous protéger. Nous avons disposé les barbelés qui protègent le cantonnement de sorte que les enfants ne puissent pas les tirer ou tomber dedans. Nous ne voulons pas non plus que les enfants se blessent.» Le plt Ruchet reconnaît que cantonner la troupe dans une école a de quoi surprendre, non seulement pour les enfants, mais aussi pour les soldats. Mais il paraît que les élèves de cette école ont l’habitude de partager leur cour avec des militaires une fois par année. «Cela fait longtemps que nous sommes tributaires de ce cantonnement. Notre compagnie dispose de beaucoup de soldats, lesquels doivent bien se reposer quelque part après leur tour de garde. C’est pourquoi ce cantonnement est idéal.»

Vous nous protégez ainsi que toute la Suisse.


Les enfants sont aussi une source de motivation pour les soldats. «La plupart du temps, ils nous appellent de loin. Il faut croire que, en plus de se réjouir de nous voir, ils espèrent que nous aurons encore des biscuits et du chocolat militaires pour eux», sourit le plt Ruchet. Ce matin, les enfants ne sont justement pas loin. Ils ont encore cours dans la patinoire à côté du bâtiment, tandis que le plt Ruchet se tient devant eux avec un paquet rempli de chocolat. «Nous nous réjouissons toujours lorsque les militaires sont là. Vous nous protégez ainsi que toute la Suisse», lancent les enfants à l’adresse du premier-lieutenant avant de tendre les mains avec impatience. Pour avoir remercié l’armée suisse de son travail, les enfants ont bien droit à une récompense.