print preview Retour Page d'accueil

L’esprit de Davos

Le 50e Forum économique mondial (WEF) de Davos débutera le 21 janvier. À l'occasion de cet anniversaire, Cuminaivel se penchera sur le passé dans une série quotidienne et mettra en lumière les événements historiques, surprenants et parfois drôles de la légendaire réunion annuelle.

14.01.2020 | CUMINAIVEL | ni/lj

WEF 50 Jahr Rübrik 2

 

Le WEF a toujours été le théâtre de conflits internationaux. Ici, dans les montagnes de Davos, les opposants politiques se sont parlés - et ont parfois trouvé des solutions. L'esprit de Davos, dont on a beaucoup parlé dans les médias, est apparu pour la première fois à la fin des années 1980, lorsque la Turquie et la Grèce ont signé la "Déclaration de Davos" en 1988. Un accord qui a permis d'éviter un conflit militaire entre les deux pays à propos de Chypre. Un an plus tard, la Corée du Nord et la Corée du Sud ont tenu leur première réunion au niveau ministériel. La rencontre entre le chancelier ouest-allemand Helmut Kohl et le premier ministre de la RDA Hans Modrow, deux mois et demi après la chute du mur de Berlin, a été tout aussi importante. A Davos, ils ont discuté de la réunification allemande.

Le moment le plus significatif à ce jour a eu lieu en 1994 : Les organisateurs ont essayé de faire entrer le ministre des Affaires étrangères d'Israël, M. Peres, dans une salle avec M. Arafat, le président de l'Organisation de libération de la Palestine. Et ça a réussi ! Les photos des deux politiciens ont fait le tour du monde. Mieux encore : Pérès et Arafat se sont mis d'accord à l'époque sur un projet de traité pour la bande de Gaza et Jéricho, deux zones contestées.