print preview Retour Page d'accueil

Des canidés sous les feux de la rampe

La compagnie des conducteurs de chiens 13/5 et le bataillon d’infanterie de montagne 29 fournissent ensemble leur engagement au profit du WEF. Cuminaivel a participé à la séance de présentation des animaux aux fantassins en vue de leur collaboration.

14.01.2020 | CUMINAIVEL | rb/fe

Des canidés sous les feux de la rampe

 

Un aboiement se fait entendre avant même notre entrée dans la halle de Coire. «Je vous souhaite la bienvenue au module chien», annonce l’adjudant sous-officier David Huber en guise d’introduction au cours que suivent les militaires du bat inf mont 29. Ce soir, l’instructeur commente une présentation de la compagnie de conducteurs de chiens 13/5. À la demande de l’adjudant, les premiers soldats et leurs animaux entrent en scène. «Le plus important dans la relation entre l’animal et son maître, c’est la compréhension des signaux», explique l’adj sof Huber, tandis que les canidés exécutent les ordres des soldats. Un mot, et les animaux s’asseyent, courent, sautent par-dessus des obstacles ou restent à côté de leur maître. En constatant l’exécution exacte de l’ordre donné et le tour présenté, plus d’un spectateur laisse échapper un murmure d’admiration ou affiche un sourire amusé.

Les soldats et leurs chiens ne sont pas là pour impressionner, mais pour présenter leur activité aux fantassins. «Nos deux compagnies travaillent ensemble pendant le WEF, aux postes de garde et en patrouille. C’est pourquoi nous profitons de cette présentation pour donner des informations sur notre activité et, ainsi, simplifier la collaboration», explique Virginie Jordan, premier-lieutenant et chef des troupes de conducteurs de chiens en engagement au WEF. «Les chiens sont formés pour exécuter des missions de protection et de surveillance.»

Le domaine d’intervention des conducteurs de chiens constitue la seconde partie de la présentation. Deux aides vêtus d’épais gilets de protection jouent une scène de contrôle lors duquel ils ne veulent pas coopérer. Au bon moment, les conducteurs de chiens lâchent leurs animaux, permettant ainsi leur intervention dans la situation menaçante. Les chiens mordent de toutes leurs forces, et ils continuent de planter leurs crocs dans les gilets tant que leurs maîtres ne leur ont pas ordonné d’arrêter. Pour que l’objectif de la présentation soit pleinement atteint, trois volontaires du bat inf mont 29 enfilent les gilets de protection et éprouvent la force et la ténacité des morsures de chien dans les mollets, pour le grand plaisir des autres spectateurs.