print preview Retour Page d'accueil

La main droite de Madame la conseillère fédérale

Pendant le Forum économique mondial, le colonel EMG Felix Stoffell, suit la cheffe du département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports Viola Amherd à chaque instant. En cas d'urgence, il faut agir rapidement.

13.01.2020 | CUMINAIVEL | mm/lj

Mobile Luftlage Luftwaffe
Luftfhansa Airbus A380-800, "Zürich", D-AIMF, Ident und Escort to Land LSZH mit F/A-18C Hornet Fl St 11

La fameuse valise, il ne l'a pas portée depuis longtemps. Dans le cadre de la mission des Forces aériennes suisses au WEF, le colonel EMG Felix Stoffel est un peu le bras droit du ministre de la Défense. C'est elle qui devrait donner l'ordre d'abattre un avion en cas d'extrême urgence. Pour ces cas et pour la présentation de la situation aérienne mobile, il y avait auparavant une valise équipée du matériel nécessaire. Aujourd'hui, tout cela se limite à des équipements numériques beaucoup plus petits. Ces derniers ont deux fonctions principales : «La situation aérienne doit pouvoir être présentée à tout moment et sous forme mobile, et la communication doit être garantie à tout moment», déclare le col EMG Stoffel. La même image de la situation aérienne est également disponible à la Centrale d'engagement défense aérienne (EZ LUV) à Dübendorf.

Lors d’une intrusion dans l'espace aérien fermé pendant l’engagement, c'est la chaîne de procédures bien répétée du processus d'escalade qui doit être suivie. Ce processus va de l'établissement d'un contact par radio à la neutralisation de l'avion en cas d'urgence extrême. Les pilotes de chasse doivent toujours se comporter en conformité avec les règles internationales.

«2001 a été un tournant pour le WEF», se souvient l'officier d'état-major général Stoffel, déjà présent à l'époque. Les attaques du 11 septembre ont changé les préoccupations de sécurité entourant la conférence politique et économique de Davos. L'année suivante, le WEF s'est tenu à New York, et depuis lors, il a de nouveau eu lieu dans les montagnes des Grisons - mais les normes de sécurité ont complètement changé, surtout en ce qui concerne l'espace aérien. «La protection armée de l'espace aérien a été mise en place », dit Stoffel.

Le col EMG Stoffel est le pont de communication entre la centrale d’engagement et la cheffe du DDPS. Pendant le WEF, le col EMG Stoffel est toujours aux côtés de la conseillère fédérale et assure la communication avec la centrale d’engagement. Tout a été minutieusement entrainé à l'avance en présence du chef de service. En bref : là où il y a Amherd, il y a Stoffel.

Si un avion déviait de l'une des principales voies aériennes européennes de Milan à Zurich en direction de Davos, il ne tarderait pas à atteindre la vallée de la Landwasser. La chaîne de commandement doit fonctionner rapidement en conséquence. «Il y a bien sûr d'importants licenciements», déclare le col EMG Felix Stoffel. Et aussi un transfert d'autorité. La conseillère fédérale peut déléguer son autorité au commandant des forces aériennes pendant deux heures, par exemple lors de réunions importantes. Comme dans le jargon des pilotes, il est alors annoncé «Your controls».