print preview Retour Page d'accueil

Début de CR avec la prise du drapeau à Landquart

Cette année, le bataillon d’infanterie de montagne 29 fournit son engagement pour le compte du canton des Grisons, dans le cadre du WEF. Le lt col EMG et commandant Nicolas Disch en appelle non seulement au professionnalisme, mais surtout à l’entraide au sein de la troupe.

13.01.2020 | CUMINAIVEL | mr/fe

Fahnenübernahme Landquart WEF 2020

 

En ce lundi matin, à Landquart, tout doit jouer dans les moindres détails. Les chefs de section demandent aux soldats, qui viennent de commencer leur CR, de corriger leur tenue. Il convient donc de cacher ses lacets, puis mettre son casque et répéter l’école de section. Si l’ER et ses règles strictes ne sont plus qu’un lointain souvenir pour les uns, les autres savent tout de suite ce qu’il faut faire. Peu de temps après, les militaires du bat inf mont 29 se mettent en marche au son de la musique provenant des haut-parleurs pour se placer devant les yeux attentifs du divisionnaire et commandant de la Division territoriale 3 Lucas Caduff. La prise du drapeau marque le début officiel du CR 2020 du bat inf mont 29, entièrement dédié au WEF cette année. Après 2007 et 2011, le bat inf mont 29 reprend pour la troisième fois une mission qui a gagné en importance au fil des ans, comme le rappelle le lt col EMG et cdt Nicolas Disch: «En 1971, deux policiers peu chevronnés et un chien avaient suffi à assurer la sécurité du premier WEF.»

Pendant la cérémonie, le commandant appelle les militaires à se tenir prêts, surtout mentalement, étant donné la difficulté que peuvent poser par exemple les services en tournus. Cependant, il sait que l’ordre et la discipline permettront de remplir la mission. L’entraide au sein du bat ne saurait être sous-estimée: «L’entraide dans la troupe, c’est remplir sa mission, mais en faisant preuve d’autant de mesure et de respect envers les camarades que cela est possible.»

Après avoir chargé cet appel du commandant dans leur bagage et entonné l’hymne national, les différentes compagnies rejoignent au pas les véhicules, qui les amènent à leur poste. Tous les militaires savent que ce CR ne sera pas un exercice, mais un engagement réel, et qu’on attend d’eux le plus grand professionnalisme.