Thèmes d'historie militaire

copertina

Commandants en chef de l'Armée suisse

Guillaume-Henri Dufour, Ulrich Wille et Henri Guisan sont, parmi les 18 commandants en chef des troupes confédérées, les trois plus connus. La série "commandant en chef de l'Armée suisse" veut présenter tous les "généraux" qui, au cours de l'histoire militaire suisse, ont été appelés par les autorités politiques à protéger la Confédération menacée par des crises et des guerres. Au cours des prochains mois, nous présenterons ces personnages dans un ordre aléatoire en mettant l’accent sur un jour particulier de leur vie.

28.02.2019

Jean Louis d’Erlach
titolo

Une des batailles de la guerre de Trente Ans eut lieu à Rheinfelden le 28 février 1638. Cette campagne de 1638 sur le Rhin, qui se conclut par la cession de l’Alsace à la France, fut organisée par Jean Louis d’Erlach, bourgeois de Berne, en tant que chef d’état-major du duc Bernard de Saxe-Weimar. Celui qui termina sa carrière comme maréchal de France, fut au XVIIe siècle l’un des plus grands généraux du service étranger.

24.01.2019

Charles-Jules Guiguer de Prangins
titolo2

Le 24 janvier 1798, la Représentation nationale du Pays de Vaud déclare son indépendance. Charles-Jules Guiguer de Prangins, alors âgé de 17 ans, s’engage comme lieutenant dans les troupes vaudoises qui se mettent en marche pour libérer le pays de la souveraineté bernoise, s’alliant ce faisant aux Français. C’est ainsi que débute la carrière militaire de Charles-Jules Guiguer de Prangins, qui devient capitaine avant la fin de l’année. En 1831 et en 1838, il obtient le titre de général commandant de l'armée fédérale.

11.12.2018

Ulrich Wille
Wille

Le 11 novembre 1918, la signature de l’armistice marqua la fin de la Première Guerre mondiale. Les craintes liées à la grève générale du 12 au 14 novembre 1918 prolongèrent cependant la durée de la mobilisation en Suisse. C’est seulement le 11 décembre 1918 que le général Wille remit le commandement de l’Armée suisse et quitta ses fonctions.