L’histoire de l’armée suisse

Les origines de la condition militaire suisse remontent à la fin du Moyen Âge. L’armée de milice reposant sur le principe du service militaire obligatoire est relativement récente.

7,5 cm Flab Kan 38 L49 (K+W Thun)

A l’origine, la chose militaire relevait en Suisse des localités et des cantons. Une armée organisée de manière permanente n’existe que depuis la République helvétique (1798-1803). La création d’une armée fédérale a constitué l’une des tâches politiques centrales au cours des décennies qui ont suivi l’an 1798. En 1815, les grandes puissances européennes reconnaissaient la neutralité et l’indépendance de la confédération des États suisses. Par la suite, la défense nationale, à savoir la garantie de l’ordre et de la paix à l’intérieur ainsi que la défense du territoire de la Confédération suisse, a definitivement évolué vers l’objectif stratégique de cette armée.

Au cours de la seconde moitié du 20e siècle, et notamment après 1980, l’avenir et l’orentation de l’armée a fait de plus en plus l’objet de controverses politiques. Que l’on soit partisan ou adversaire de l’armée, que l’on soit scientifique ou « simple » militaire : tous les intéressés trouveront dans les Archives fédérales suisses des documents sur l’histoire de « leur » armée.

Documents