print preview Retour Commandement de l'Instruction

Des cuisiniers de l’armée en engagement

Durant les douze derniers mois, de nombreux fonctionnaires de cuisine de l’Armée suisse ont assuré la subsistance des militaires engagés au service d’appui et dans les écoles. Ils ont donc contribué de façon essentielle à remplir les missions attribuées dans le cadre de l’engagement CORONA 20.

09.03.2021 | Communication Défense, Christoph Merki

Les cours spécialisés destinés aux cuisiniers de troupe se sont tenus de façon décentralisée, comme ici à Aarau avec l’adjudant sous-officier Lukas Kühni, le maître de classe. © VBS/DDPS, Centre d’instruction de la subsistance

Début mars 2020, le Conseil fédéral a décidé que l’armée fournirait un appui aux autorités civiles. Depuis, tout est allé très vite. Des soldats ont été convoqués et les écoles de recrues prolongées. De plus, les congés généraux ont été suspendus pour tous les militaires. Pendant plusieurs semaines, les cadres et les soldats n’étaient en effet pas autorisés à rentrer à la maison. Outre les aspects logistiques comme la lessive, ces circonstances étaient aussi difficiles psychologiquement. Aux côtés des nombreux autres militaires engagés, ce sont aussi les équipes en cuisine qui ont joué un rôle clé : par leur travail, elles ont largement contribué au maintien du bon moral de la troupe.

Identifier les opportunités offertes par la crise

Pour pouvoir effectuer l’instruction des nouveaux fonctionnaires de cuisine en accord avec les mesures d’hygiène et de protection en vigueur, les cours spécialisés pour cuisiniers de troupe et logisticiens de cuisine menés en collaboration avec les spécialistes du Centre d’instruction de la subsistance (cen instr subs) ont été organisés de façon décentralisée dans les cuisines de chaque école. Ainsi, les spécialistes du cen instr subs ont pu assurer durablement la qualité élevée de l’instruction des fonctionnaires de cuisine ainsi que le transfert de connaissances. La présence des collaborateurs du Centre d’instruction de la subsistance dans les cuisines des places d’armes a permis non seulement d’assurer l’instruction de base, mais aussi d’intensifier l’appui à l’instruction des cadres payant leurs galons dans le domaine de la subsistance.

Brunch du dimanche

Tandis que les engagements dans le cadre du service d’appui dans les hôpitaux ou à la frontière étaient sous le feu des projecteurs, les médias se sont rarement intéressés aux chefs de cuisine, cuisiniers de troupe et logisticiens de cuisine. Pourtant, ils ont concocté avec passion trois fois par jour des repas savoureux, sains et rassasiants pour les aides en uniforme. Cela a permis, en plus des autres mesures d’accompagnement, d’influencer positivement la capacité à durer de la troupe. Par ailleurs, en raison de l’interdiction des congés généraux, il fallait aussi assurer la subsistance pendant les week-ends. Souvent, les chefs de cuisine ont fourni un effort tout particulier le dimanche et proposé un brunch. Le travail, l’enthousiasme et la passion des équipes de cuisine ont contribué à la réussite de l’engagement CORONA 20 en soutenant le moral de la troupe et en insufflant un bon esprit d’équipe.

Recours à des aides supplémentaires

Les ressources en personnel des équipes de cuisine en engagement étaient limitées. Pour maintenir la capacité à durer sept jours sur sept, des renforts ont été demandés le 6 avril 2020. Des militaires en service long qui avaient déjà accompli toute la durée de leur service ont été convoqués en renfort. En effet, une fois leurs services d’instruction accomplis, les militaires en service long peuvent, au besoin, être encore mobilisés par l’armée pendant sept ans. Ainsi, nombre d’entre eux ont été surpris de recevoir un ordre de marche au printemps 2020. Toutefois, la plupart des militaires convoqués ont bien saisi le sens de leur engagement et fait preuve de compréhension quant au délai souvent relativement court entre l’information préalable et la date d’entrée au service. Le système a fonctionné et fait ses preuves. De nombreux volontaires se sont aussi annoncés pour soutenir les équipes de cuisine en service d’appui. L’engagement des militaires en service long et des volontaires, mais bien sûr aussi le grand enthousiasme des fonctionnaires de cuisine, ont permis de garantir la subsistance, même pendant la crise et dans des circonstances difficiles.

Photos