print preview Retour Page d'accueil

Développement de l’effectif de l’armée

L’effectif réglementaire de l’Armée suisse se monte à 100 000 militaires et l’effectif réel à 140 000. Vu que les personnes convoquées ne se présentent pas toutes, l’effectif réel doit être plus élevé que l’effectif réglementaire. Selon les derniers calculs effectués, si aucune mesure n’est prise, l’effectif réel va continuer de diminuer pour passer au-dessous des 120 000 militaires d’ici à 2030. Le Recensement de l’armée 2021 publié aujourd’hui présente les chiffres actuels et fait état des prévisions pour les années à venir.

02.12.2021 | Communication Défense


Approuvée le 30 juin 2021, la première partie du rapport sur l’alimentation de l’armée et de la protection civile mandaté par le Conseil fédéral le montrait déjà clairement : selon les derniers calculs effectués, l’effectif réel en 2030 comprendra moins de 120 000 militaires. Pour que l’effectif reste stable, il ne faudrait pas compter plus de 2100 départs annuels au terme de l’école de recrues (ER) ; or actuellement, ce sont presque deux fois plus de militaires qui quittent l’armée après l’ER. Un quart de ces départs sont en réalité des licenciements pour raisons médicales. Ainsi depuis 2018, il y a près de 950 militaires par an qui sont déclarés inaptes au service. Les licenciements pour divers motifs, par exemple le fait d’avoir renoncé à la nationalité suisse ou d’être coupable d’un délit, s’élèvent depuis 2018 à 900 militaires en moyenne. Quant aux admissions au service civil pour des raisons de conscience, elles se montent depuis 2018 à 2000 militaires en moyenne ; ces passages au service civil constituent à eux seuls la moitié des départs au terme de l’ER.

L’armée a pris diverses mesures pour limiter les départs et permettre à ses membres de mieux concilier vie civile et obligations militaires. Ces mesures semblent porter leurs premiers fruits, comme en témoigne la réduction progressive du nombre de départs et de licenciements.

Documents