print preview Retour Page d'accueil

Maintien de l’ordre en Piranha

Veste de protection, ceinture d’arme et appareil radio. Le lieutenant Gian-Domenico Bilotta se tient devant sa garde-robe et sort ses pièces d’équipement l’une après l’autre des tréfonds de son armoire. En tant qu’officier de carrière spécialiste au sein de la police militaire (PM), il se prépare pour une journée animée, entre feu bleu, char et contrôles de véhicules.

30.08.2021 | Personnel Défense, Helen Alt

Militärpolizei
© VBS/DDPS

 

La Mercedes classe G avance jusqu’à la barrière, puis s’arrête. Le lt Bilotta fait signe au conducteur de couper le moteur et de baisser la fenêtre. Une fois les papiers contrôlés, la barrière s’ouvre et le véhicule reprend sa route.

Par tous les temps

Le lt Bilotta est incorporé au commandement d’engagement de la police militaire en tant qu’officier de carrière spécialiste pour le service de sécurité est du centre logistique de l’armée d’Hinwil. Avec ses collègues, il fournit des prestations de sécurité policière, planifie et conduit des engagements de formations professionnelles et de formations de milice de la PM, et se charge de garantir la protection d’infrastructures d’importance et de contrôler individus et véhicules. Dessinateur en génie civil de formation, il apprécie tout particulièrement la variété qu’offre son travail : « Chez nous, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous sommes dehors par tous les temps, sauf pour rédiger le procès-verbal des engagements, tâche pour laquelle nous nous mettons devant l’ordinateur au bureau. »

Alarme !

Or aujourd’hui, il ne reste pas beaucoup de temps pour s’asseoir et rédiger le procès-verbal. Une alarme est transmise par radio : une infrastructure militaire de la région signale une effraction. Le lt Bilotta quittance l’appel et monte accompagné d’un collègue à bord du véhicule de patrouille orange et blanc. Une fois arrivés sur place, ils contrôlent tout d’abord le cadenas de la clôture, puis la porte et le dispositif d’alarme du petit bâtiment. Tout est parfaitement en ordre, l’homme de 24 ans annonce donc par radio qu’il s’agit d’une fausse alerte.

Protéger, sécuriser, intervenir

De retour à son poste au CLA d’Hinwil, il s’agit à présent de vérifier la disponibilité du char de grenadiers à roues Piranha (Mowag). La mise en place et l’utilisation d’un barrage routier doivent être entraînées le lendemain avec une école de recrues dans le cadre d’une séquence d’instruction. Gian-Domenico Bilotta se met alors lui-même aux commandes du véhicule bien armé. Il manœuvre avec habilité le char de grenadiers à roues pesant plus de 13 tonnes, sur lequel on peut lire écrit en blanc « Militärpolizei », jusqu’à l’endroit souhaité. Il est alors désormais positionné de manière à ce qu’un véhicule en approche doive obligatoirement s’arrêter et à ce que les comportements à adopter puissent être exercés. Par exemple, dans le cadre de la protection de conférences, l’ouvrage à protéger doit être gardé, les personnes et véhicules contrôlés, et en cas d’urgence des interventions menées à bien. En résumé, les mots d’ordre des officiers de carrière spécialistes de la PM sont : protéger, sécuriser, intervenir.