print preview Retour Page d'accueil

Notre armée de milice – le partenaire incontournable de la culture et du sport en Suisse

De nombreuses manifestations culturelles ou sportives ne pourraient pas avoir lieu sans l’appui des militaires. Cette année encore, bon nombre d’entre elles bénéficient des ressources en personnel et en matériel de notre armée de milice. Il s’agit d’une situation gagnant-gagnant pour les comités d’organisation et pour la troupe.

19.08.2021 | Communication Défense, Claudia Hofer

Des militaires ont aussi été engagés pour la Fête des Vignerons. De nombreuses manifestations culturelles ou sportives seraient impossibles sans le soutien de l’armée. ©VBS/DDPS, Comm D

La Fête des Vignerons, le Tour de Suisse, la Fête fédérale de lutte ou encore certaines courses de ski, par exemple, ne pourraient pas avoir lieu sans le soutien de l’Armée suisse. Chaque année, le système de milice permet de mettre des troupes à la disposition de comités chargés d’organiser des événements culturels ou sportifs d’importance nationale ou internationale. L’ordonnance concernant l'appui d'activités civiles et d'activités hors du service avec des moyens militaires (OACM) règle ce type d’intervention.

Des conditions clairement définies

En règle générale, le premier contact entre le comité d’organisation et la division territoriale compétente a lieu deux ans avant l’événement. Lors de cet entretien, on évalue les besoins ainsi que les possibilités de chacun. L’OACM définit clairement tous les critères qui permettent à l’armée de soutenir une manifestation. Les prestations à fournir doivent notamment être particulièrement riches en enseignement pour la troupe. Elles ne peuvent pas non plus concurrencer exagérément celles des entreprises civiles.

Des prestations professionnelles en toute simplicité

En raison de la pandémie, beaucoup d’événements ont dû être reportés ou annulés ces deux dernières années. Cela n’a pas empêché l’armée de soutenir près de 86 manifestations cette année. Au début du mois de septembre, 500 jours de service seront consacrés à la Coupe du monde de VTT à Lenzerheide. Il s’agira principalement de prestations sanitaires et de travail de charpenterie. « C’est très agréable de travailler avec l’armée ; elle fournit un travail très professionnel et sans faire de façons. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir compter sur son soutien », a déclaré Christoph Müller, président du comité d’organisation de la Coupe du monde de VTT. En contrepartie, l’organisateur s’est engagé à communiquer activement sur la contribution de l’armée à cet événement.

Une situation gagnant-gagnant

Les tâches à réaliser lors d’événements importants sont très variées : service de transport, prestations sanitaires, construction d’une tribune, de cabanons en bois ou d’un pont de contournement, et encore bien d’autres activités. Le comité d’organisation peut compter sur le soutien de notre système de milice éprouvé ainsi que sur l’aide des spécialistes de l’armée pour mettre la manifestation sur pied. L’armée a, quant à elle, l’occasion de parfaire son instruction et son entraînement dans l’optique d’un engagement réel, en particulier dans le domaine de la conduite.

Au début du mois de septembre, 500 jours de service seront consacrés à la Coupe du monde de VTT à Lenzerheide. Il s’agira principalement de prestations sanitaires et de travaux de charpenterie. Image d’archives, ©Service de communication de la Coupe du monde de VTT à Lenzerheide.

Bon à savoir

Bon à savoir

Un appui au sens de l’ordonnance du 21 août 2013 concernant l'appui d'activités civiles et d'activités hors du service avec des moyens militaires (OACM ; RS 513.74) est une contribution subsidiaire de l’armée à la réalisation de grandes manifestations civiles d’importance nationale ou internationale. Les prestations de service au sens de l’OACM ne font pas partie des engagements d’aide en cas de catastrophe ou d’aide humanitaire ni des engagements subsidiaires de sûreté.

Thèmes associé

Le système de milice suisse