print preview Retour Page d'accueil

Nouvelles bottes de combat

La Base logistique de l'armée a équipé les recrues et les cadres de l'école de recrues 1-2021 avec les nouvelles bottes de combat 19 et les chaussettes correspondantes. Les militaires ont ainsi reçu un équipement moderne et fonctionnel pour le service. Les bottes sont désormais officiellement utilisées depuis l'entrée en service début février. Les nouvelles bottes seront distribuées seulement aux militaires qui reçoivent leur équipement et non aux militaires déjà équipés.

19.02.2021 | Communication Défense, Fahrettin Calislar

La version finale des bottes de combat 19 après de nombreux tests et essais par la troupe. ©VBS/DDPS, Nicole Anliker

La chaussure est un sujet délicat. « Elles sont la première chose qu’un soldat reçoit », explique Tino à Porta. Ils en reçoivent même une paire avant le service pour les former. « De mauvais souliers peuvent causer des blessures extrêmement douloureuses ». L’adjudant EM Tino à Porta, l’un des premiers à avoir testé les bottes de combat 19, n’est pas avare de compliments : « Elles sont grandioses, un rêve. » Il a également conduit des tests au sein de la troupe. Bilan : les bottes sont jolies et confortables, et la semelle est ergonomique. « Les militaires les ont enfilées et se sont tout de suite sentis à l’aise. » De bonnes bottes sont essentielles, souligne l’adjudant EM et testeur Beat Burkhalter : « Elles facilitent l’engagement, améliorent les performances et optimisent la réussite de la mission. »

Plusieurs modèles testés par la troupe

Le projet « Nouvelles chaussures » a débuté en 2007 déjà, avec les premiers tests d’avant-projet. Puis armasuisse a repris les recherches en 2015 et a demandé à un fabricant de chaussures expérimenté de développer un modèle existant. La troupe a essayé trois modèles différents, avec pour critères de sélection le confort, la protection contre les intempéries et la gestion de la transpiration. La composition de la semelle a été revue afin d’avoir une adhérence optimale sur le plus de types de sol possible.

Trois paires de chaussures

Les militaires équipés des bottes de combat 19 reçoivent trois paires de chaussures différentes selon leur fonction : en général, une paire de bottes de combat 19, une paire de bottes de combat 90 et une paire de bottes de combat robustes. « Les bottes de combat 19 couvrent l’ensemble des utilisations dont il peut en être fait, du printemps en automne », résume M. Burkhalter. Elles sont fabriquées en daim brun, étant donné que le nouveau camouflage de l’armée ne comporte plus de noir. Les soldats choisissent eux-mêmes, selon leurs besoins, l’engagement, le terrain et la température, quelle paire de chaussures ils souhaitent porter. Lors de l’instruction de base, ils doivent dans tous les cas varier, afin que toutes les paires soient formées de la même manière.

Entretien facile et système de laçage rapide

L’entretien des anciennes chaussures, les bottes de combat 90, était laborieux. Les bottes de combat 19 n’ont plus besoin d’être graissées, car elles sont recouvertes d’une membrane imperméable. Il suffit donc d’imprégner le cuir extérieur. Sur demande de la troupe, elles ont également été dotées d’un système de laçage rapide. « C’est un avantage sur le terrain. Elles sont vite mises aux pieds et ne s’accrochent pas partout à cause des lacets », explique Beat Burkhalter.

Cent jours et plus

Les bottes doivent pouvoir être portées au moins pendant cent jours, selon lui. « Durant cette période, le confort doit être optimal. » C’est pourquoi chaque recrue reçoit trois paires de chaussures, pour ses 300 jours de service environ. « Une réparation ou un remplacement de semelle serait trop coûteux. Les chaussures ne sont plus remises en état, mais remplacées. » Il s’attend néanmoins à ce que les bottes de combat 19 résistent bien plus de cent jours dans le cas d’une utilisation normale. Ainsi, les militaires seront équipés de chaussures modernes et fonctionnelles, qui leur serviront dans toutes les situations et sur tous les terrains.

Test

Test pour la remise

À la fin de l’automne 2020, quelque 3000 militaires ont reçu les nouvelles bottes. Les centres logistiques de l’armée ont ainsi pu expérimenter la remise et l’adaptation. Les chaussures sont remises aux recrues et aux cadres depuis le début de l'école de recrues d'hiver qui a commencé à la mi-janvier 2021. Dans un premier temps, l’armée achètera l’assortiment de base dans toutes les tailles existantes. Ce stock de départ suffira la première année, puis le renflouement s’effectuera en fonction des besoins et des lacunes. Le programme d’acquisition comprend également les chaussettes 19, huit paires au total pour l’été et l’hiver, ainsi qu’un équipement de nettoyage.

MBAS

MBAS : du neuf de la tête aux pieds

L’armée équipe les militaires à neuf de la tête aux pieds. L’équipement personnel actuel, y compris tenue de camouflage et harnais, date des années 90. Il sera remplacé par le système modulaire d’habillement et d’équipement pour les engagements militaires (MBAS). Ce dernier permet aux militaires d’accomplir leur mission et tient compte des évolutions technologiques. Les éléments principaux sont la tenue de combat complète, ainsi que les systèmes de protection, de harnais et d’hydratation. Près de 150 composants, faits notamment avec le tissu de camouflage pour environnement multiple 16, peuvent être combinés entre eux de nombreuses façons. Les essais de la troupe arrivent à terme, l’introduction est prévue pour fin 2022. Si elles ne reçoivent pas les bottes de combat 19, les formations SP trp (cours de répétition) toucheront tout de même le MBAS.

Thèmes associé

Ecole de recrues 1/2021