print preview Retour Page d'accueil

La logistique de l'armée pour les vaccins contre le Covid-19

La Confédération a commandé 13 millions de vaccins contre le coronavirus auprès de trois fabricants. Les premières doses doivent être livrées début 2021. L'armée prend en charge la logistique et est responsable du stockage et de la distribution aux cantons.

03.12.2020 | Communication Défense, Fahrettin Calislar

6433_144

 

Qu'un vaccin contre le coronavirus soit disponible dès le début de 2021 est une bonne surprise. La Confédération et les cantons ne s'attendaient pas à ce que cela se produise avant le printemps 2021. Ils se préparent désormais à ce que les fabricants livrent les premières doses au début de l'année. 13 millions de doses de vaccin doivent être stockées et transportées.

La pharmacie de l'armée se charge du stockage et de la logistique

L'armée est prête pour ce moment. Elle reçoit les produits, les stocke et les transporte jusqu'aux points de livraison cantonaux. « Nous stockons les vaccins dans les propres infrastructures de l'armée, bien protégées », explique Daniel Aeschbach, chef de la pharmacie de l'armée. « Les lieux de stockage ont un haut degré de protection. » Pour assurer la protection de ce bien important, les lieux sont tenus secrets.

L'armée aura mis en place les infrastructures de stockage nécessaires d'ici la fin de l'année. Elle s'est procuré les équipements de refroidissement, de congélation et d'ultra-congélation nécessaires et est en train de les mettre en place. Mais l'armée stockera également du matériel pour administrer les vaccins, comme des seringues, et le distribuera de manière protégée.

Selon Aeschbach, l'objectif est de pouvoir approvisionner les points de distribution avec les quantités de vaccins nécessaires au bon moment. Cela représente environ 400 transports. Dès que l'OFSP aura donné son feu vert, l'armée distribuera les doses aux cantons selon un schéma de répartition.

Stockage sûr et transport professionnel

Les cantons dépendent des capacités de stockage sûr de l'armée et d'un transport adéquat pour pouvoir ensuite prendre en charge la distribution des vaccins dans les centres de vaccination. Les vaccins doivent arriver intacts dans les cantons et les centres de vaccination.

« Nous serons prêts à livrer sans délai dès que les vaccins seront arrivés chez nous et auront été approuvés », conclut Aeschbach. L'armée garantit le stockage sûr des vaccins dans ses infrastructures protégées ainsi que leur transport professionnel.

Sécurité

Sécurité des vaccins

Selon le chef de la pharmacie de l'armée, Daniel Aeschbach, l'armée est responsable de la logistique et donc aussi de la protection des vaccins et du matériel de vaccination. L'armée prend cette tâche et la responsabilité qui y est associée très au sérieux. L'armée doit notamment veiller à pouvoir remplir cette mission à tout moment. Ces biens, qui sont importants pour l'ensemble de la population, sont donc protégés. Ils sont stockés dans des installations de l'armée qui disposent des mesures de protection nécessaires et qui sont par conséquent classifiées. L'analyse continue de la menace est l'une des activités standard de l'armée.

Coopération

Coopération entre l'armée, la Confédération et les cantons

La logistique commune repose sur trois piliers : la coopération éprouvée de l'armée avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), ses infrastructures de stockage protégées et la logistique de distribution qu'elle met en place avec les cantons. L'armée assure également le suivi de la situation. Par exemple, elle assure le suivi des livraisons de vaccins par les fournisseurs, des stocks et des commandes des cantons. Les partenaires sont en contact permanent les uns avec les autres afin de pouvoir coordonner de manière optimale la logistique et la livraison des vaccins.