print preview Retour Page d'accueil

Ils sont fin prêts, mais tout ne se déroulera pas comme prévu

En mars, les apprentis cuisiniers et apprenties cuisinières de 3e année poursuivaient encore une activité ordinaire. Afin de préparer leur examen final, les jeunes gens ont démontré leurs compétences lors d’un test culinaire. Or, en raison de la pandémie, l’examen de fin d’apprentissage se présentera d’une autre manière que prévu initialement.

18.06.2020 | Communication Défense, Ruth van der Zypen

L’apprentie Samantha Stahlschmidt et l’apprenti Stive Portinha Marques en fin de formation à Thoune. Photos : VBS/DDPS

Les cuisiniers et cuisinières en 3e année d’apprentissage auprès de l’armée effectuent leurs derniers cours internes à Thoune. Leurs connaissances et leur savoir-faire doivent encore être entraînés et consolidés avant le processus de qualification final. L’adjudant-major Daniel Marti est chef Formation, responsable subsistance et mentor des apprentis et apprenties. Il explique : « Mon objectif est de leur montrer que ce n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. »

Test en situation normale

Les jeunes gens se sont mis aux fourneaux pour ainsi dire. En sus de l’organisation en cuisine et de l’hygiène ont été évalués la présentation et le goût.

En mars, lorsque les tests ont eu lieu et que Samantha Stahlschmidt, en formation à la caserne de Drognens à Romont FR, ainsi que Stive Marques Portinha, en formation sur la place d’armes de Moudon VD, étaient en pleine préparation, tout se déroulait encore comme d’ordinaire. Parmi les invités figuraient l’ancien responsable cuisine de l’Inselspital à Berne, Georges Knecht, et son suppléant d’alors, le cuisinier diététicien Beat Merz. Georges Knecht est également président d’honneur de l’Hotel & Gastro Union ainsi que de la Société suisse des cuisiniers. Les deux dégustateurs ont donc très bien compris ce qui leur a été présenté et n’ont pas manqué de compliments.

Examens de fin d’apprentissage et respect des mesures de protection

Depuis la mise en place des mesures liées au coronavirus, beaucoup de choses ont changé. On se réjouit des tests qui ont encore pu être faits, mais les examens pratiques des cuisiniers et cuisinières CFC prendront une forme condensée en 2020. En effet, les domaines de la culture générale et des connaissances professionnelles ne seront pas évalués. Une solution nationale a été proposée avec le soutien de la Société suisse des cuisiniers. Les examens finaux 2020 seront raccourcis : deux passages par jour et peu de personnes sur place afin d’observer les règles de distanciation en cuisine.

Le canton de Vaud quant à lui a pris la décision de n’organiser aucun examen pratique cette année pour les cuisiniers et cuisinières. Leurs formateurs et formatrices doivent les évaluer sur la base de leur évolution et de leurs performances dans l’entreprise. Ces mesures concernent les apprentis et apprenties de Payerne et Moudon.

Même si l’examen de fin d’apprentissage se déroulera autrement qu’à l’accoutumée, les jeunes gens concernés sont tout de même préparés de manière optimale à leurs tâches à venir.

Photos

Les apprentis et apprenties de 3e année

Nos apprentis et apprenties de 3e année :

  • Janis Rohrer (Bremgarten)
  • Samantha Stahlschmidt (Drognens)
  • Stive Portinha Marques (Moudon)
  • Andreas Jundt (Jassbach)
  • Aurélien Corminboeuf (Payerne) 
  • Pavel Herberger (Thoune) 
  • Ivan Moubtassim (Thoune)
  • Roman Buchli (Coire)
  • Niko Canonica (Airolo)
  • Patrick Beyeler (Thoune)