print preview Retour Page d'accueil

Alerte canicule aussi à l’armée

Personne n’est épargné par la vague de chaleur qui sévit ces jours. L’armée combat aussi les températures élevées en prenant des mesures ciblées, car il s’agit de protéger les soldats, mais pas seulement. Les animaux, les machines et l’environnement sont aussi concernés.

27.06.2019 | Communication Défense, Nicole Anliker

hitze1
Un emplacement à l’ombre, de l’eau et des tenues de sport pour les premières séquences d’instruction à l’école du sauvetage 75 à Wangen

Le Service médico-militaire donne des instructions sur le comportement à adopter en cas de fortes chaleurs. Des pocketcards avec toutes les informations utiles ont été conçues pour les cadres comme pour les soldats. Boire de l’eau en suffisance et adapter son comportement permettent de limiter les conséquences négatives de la chaleur. Différents moyens de contrôle comme la carte de consommation d’eau ou le cordon-boisson aident à vérifier et à respecter la quantité de boisson devant être ingérée.

Le colonel EMG Roland Hämmerli, commandant de l’école du sauvetage, est conscient de l’importante responsabilité qu’il doit assumer en toutes circonstances. Ces jours-ci, il lui importe tout particulièrement que les cadres appliquent de façon conséquente les mesures de prévention de la canicule. Certaines séquences d’instruction se font par exemple en tenue de sport et non pas dans la tenue de combat, si celle-ci n’est pas absolument indispensable. Les recrues suivent leurs cours théoriques et l’instruction sanitaire en short et t-shirt. Pour sa part, le colonel EMG Reto Albert, commandant de l’école de chars 21, sensibilise les recrues à cette thématique au moment de les accueillir et les invite à se responsabiliser.

Éviter des dégâts

Le colonel EMG Antonio Spadafora, commandant du Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée, n’oublie pas les animaux, qui sont aussi exposés aux fortes chaleurs actuelles : « En ce moment, nous ne laissons pacager les chevaux que la nuit et les gardons dans les écuries la journée. Grâce à la structure du bâtiment, ils y sont au frais, tout comme les chiens. Quant aux séquences d’instruction avec des animaux, elles sont toutes programmées en matinée et se déroulent en forêt. » Comme pour les êtres humains, on veille à ce que les animaux s’hydratent en suffisance et disposent de possibilités de se rafraîchir.

Quant au bureau des déplacements de chars, il décide, d’entente avec les experts en dommages du SG-DDPS, des restrictions pour les déplacements de chars sur la voie publique. Lorsque les températures dépassent les 30 degrés, ils doivent être limités au minimum et se faire de nuit. En raison de la sécheresse, les Forces aériennes augmenteront quant à elles leur disponibilité opérationnelle ces prochains jours afin de pouvoir intervenir rapidement, si nécessaire. L’armée combat donc efficacement les effets de la canicule qui sévit ces jours avec différentes mesures et sur plusieurs fronts.

 

hitze2
Dans les écoles de circulation et de transport 47 au Monte Ceneri, on s’adapte aussi aux conditions météorologiques du moment.