print preview Retour Page d'accueil

Une collaboration primée

Le DDPS a été récompensé pour deux de ses productions lors du World Media Festival à Hambourg en mai dernier. Le cadreur Marc Bachmann a reçu le prix Magic eye pour ses prises de vue dans Tir et activités hors du service. Ces récompenses témoignent de l’excellente collaboration entre le Centre des médias électroniques (CME), la troupe et les prestataires externes.

05.06.2019 | Christoph R. Schelhammer, Communication Défense

IMG_6111_web
Le cadreur Marc Bachmann a reçu le prix «Magic eye» pour ses prises de vue dans «Tir et activités hors du service». (Photos : CME)

Pour la remise des Intermedia globes le 15 mai dernier à Hambourg, le CME a largement dominé le podium avec ses deux productions, Tir et activités hors du service et La base aérienne de Meiringen, le premier obtenant ainsi l’or et le second l’argent. Pour Tir et activités hors du service, le cadreur freelance Marc Bachmann s’est vu décerner le prix spécial Magic eye pour les meilleures prises de vue. Ces récompenses internationales soulignent une fois de plus la qualité des productions du CME, qui n’ont rien à envier aux productions internationales.

Consécration d’un travail

Marc Bachmann a été pour la première fois en contact avec le CME, il y a une dizaine d’années, par le biais d’une société de location de services vidéo travaillant pour la télévision suisse alémanique. Devenu indépendant en 2011, il a alors intensifié ses relations commerciales avec le groupe multimédia du domaine départemental Défense. Bachmann, qui ne cache pas que c’est dans l’univers publicitaire qu’il est le plus à l’aise, a déjà collaboré à de nombreuses productions du CME, notamment au clip Les métiers de l’Armée suisse et à la série Décide-toi, dont la deuxième partie a été publiée récemment.

Pour le cadreur en plein essor, originaire de la région de Brugg en Argovie, ce prix Magic eye est la première distinction qu’il reçoit pour son travail de cadreur ; la production pour SPHAIR Touch the Limits, à laquelle il a contribué, avait remporté un prix de production en 2016. Il se dit honoré autant par l’un que par l’autre : « Ces prix récompensent le travail que nous effectuons au quotidien au CME. Je les ressens comme la confirmation que je fais du bon travail. » Les journées de travail sont longues et exigeantes avant que le dernier clap ne vienne y mettre un terme. Malgré ces longues journées, le temps est toujours un facteur limitant. Que l’on soit metteur en scène, cadreur, preneur de son, éclairagiste ou assistant, le travail fourni lors de la production est rude et il est donc important de conjuguer les efforts.

Un succès facilité par le soutien de la troupe

Le récipiendaire du Magic eye apprécie également l’esprit particulier régnant au CME. Les membres de l’équipe de production travaillent ensemble depuis longtemps et forment donc un groupe rodé, ce qui permet une harmonisation aisée et une meilleure constance sur les tournages. « Nous sommes ainsi rapidement en mesure de tirer le meilleur parti possible de notre travail, malgré le temps limité à disposition. » L’intuition et la flexibilité sont aussi importantes sur les tournages, afin de pouvoir réagir rapidement aux facteurs extérieurs tels que la météo.

Il ne faut pas non plus sous-estimer le soutien considérable apporté par l’armée. M. Bachmann mentionne notamment celui de la troupe, qui est, en plus d’être excellent, important surtout pour une petite équipe avec peu de temps et un petit budget. C’est le seul moyen d’arriver à un tel niveau de qualité, que l’on peut même présenter à l’international. Les médailles rapportées de Hambourg le prouvent une fois de plus, et viennent couronner une excellente collaboration.

À propos de Marc Bachmann

Marc Bachmann, 40 ans, originaire de Umiken (AG), a d’abord suivi une formation de photographe publicitaire à Brugg (AG), avant de se tourner vers la télévision au début de l’an 2000 en effectuant un stage de cadreur auprès de la chaîne régionale Tele M1. De 2006 à 2011, il a travaillé pour un prestataire de services vidéo à Zurich. C’est là qu’il a connu le CME, avec qui il a intensifié ses relations commerciales lorsqu’il s’est mis à son compte en 2011. Ainsi, depuis plus de dix ans, Marc Bachmann accompagne, derrière la caméra, les productions du centre multimédia de la Défense.

Marc Bachmann est un cadreur polyvalent, et c’est dans l’univers publicitaire qu’il est le plus à l’aise. Outre son travail avec le CME, il réalise des films dans les domaines de la publicité et de l’entreprise, et a également effectué un retour aux sources en tant que photographe en participant aux albums Wohnen wir im Paradies? (Lars Müller Publisher 2016) et 90plus – Mit Gelassenheit und Lebensfreude (Limmat-Verlag 2019), en tant que co-auteur.

Awards

World Media Festival 2019 Awards

002_web
Am 15. Mai wurden in Hamburg die Intermedia-Globes vergeben, zu den Gewinner gehörte auch das ZEM.

INTERMEDIA GLOBE GOLD : «TIR ET ACTIVITÉS HORS DU SERVICE»

Special Award : « Magic Eye » for Best Camerawork
Participant : DDPS – Centre des médias électroniques (CME), Suisse
Mandant : DDPS, Suisse

INTERMEDIA GLOBE SILVER : «LA BASE AÉRIENNE DE MEIRINGEN»

Catégorie : Public Relations | Public Information
Participant : DDPS – Centre des médias électroniques (CME), Suisse
Mandant : DDPS, Suisse

 

Vidéos

Tir et activités hors du service

La base aérienne de Meiringen