Retour Page d'accueil

Entraînement en slalom idéal grâce aux soldats

Dans l'Oberland bernois, le militaire contractuel sportif d'élite Ramon Zenhäusern se prépare méticuleusement pour les deux courses à Adelboden et Wengen, où il espère décrocher des podiums. Le Valaisan est particulièrement impressionné par les engagements OACM de l'Armée suisse qui permettent de créer des conditions optimales pour les courses de ski.

10.01.2019 | Communication Défense

IMAG0083

 

En ce mercredi matin enneigé, les nombreux canons à neige restent au repos. Il doit tomber plus de 60cm de neige durant la journée. Comme les autres athlètes, le militaire contractuel sportif d'élite Ramon Zenhäusern arrive en train depuis Lauterbrunnen à Wengen, où il va entraîner le slalom.

Sous les yeux attentifs de ses deux entraîneurs Matteo Joris et Thierry Meynet, le champion olympique débute sa première séance d'entraînement. Son pouce cassé il y a quelques semaines ne le gêne presque plus. Seule une attelle et une légère douleur témoignent encore de l'accident. Comme pour tous ses concurrents, il bénéficie de conditions d'entraînement idéales. Car même s'il neige beaucoup durant la nuit, presque 20 soldats sont à pied d'œuvre le matin pour préparer la piste.

Cette année encore, l'Armée suisse participe activement aux travaux de préparation d'importants événements sportifs comme les courses du Chuenisbärgli et du Lauberhorn. Notamment, cet engagement OACM, qui met à disposition 160 militaires du groupe de défense contre avions 33 en CR, assure des conditions de première classe sur les pistes ainsi que pour les courses. Outre la préparation des pistes, les militaires sont également chargés de la mise en place des installations et s'occupent de la sécurité.

Le champion olympique apprécie particulièrement les bonnes conditions créées par les militaires pour ces week-ends de course. Le Valaisan est régulièrement en contact avec les soldats, qui descendent un peu avant lui pour évacuer la neige et ouvrir la piste. Parfaitement conscient de l'importance de leur travail, surtout en cas de fortes chutes de neige, il s'est montré reconnaissant et a pris le temps de faire quelques photos avec les militaires engagés. «Nous avons pu faire un super entraînement sans nous soucier de la sécurité. La piste était déjà dans des conditions presque similaires à celles de la course», explique Zenhäusern, avant d'ajouter: «Un tel service est unique au monde, on ne le retrouve nulle part ailleurs». Un compliment magnifique de la part d'un champion olympique.